Le Courrier de Russie

L’âme russe grammaticale

J’ai récemment abordé avec des élèves de sixième une question délicate. Il faut savoir qu’en russe, les noms communs ne naissent pas tous libres et égaux devant la grammaire, et sont triés entre « animés » et « inanimés ». À première vue, rien de compliqué, les choses vivantes comme les humains et les animaux font partie de la première catégorie, les autres vont dans la seconde. Mais soudain, mon cours s’est compliqué :

-Madame, les plantes c’est animé ? En sciences, on a vu que c’était vivant.
-Non, ça compte comme inanimé.
-Et les levures ?
-Les fées ?
-Les licornes ?

Vous imaginez bien que j’ai dû sérieusement réinterroger toutes mes certitudes sur la nature du monde qui m’entoure. Après quelques recherches, j’ai en effet douté de tout, […]