Pâques : la fête inébranlable de l’identité russe

Le 8 avril, les orthodoxes fêteront Pâques. En Russie, notamment à Moscou, le nombre de croyants qui observent le Grand Carême et célèbrent Pâques est relativement faible. L’importance de cette fête est toutefois indéniable : elle fait partie de l’identité russe. Si, à l’époque communiste, prononcer la formule rituelle « Christ est ressuscité ! » revenait en quelque sorte à s’opposer au régime soviétique, le salut pascal symbolise aujourd’hui la négation de la sécularisation du monde moderne. « Au temps où je séjournais en France, j’ai eu l’occasion d’assister à une célébration catholique, se souvient la Moscovite Olga Remizova, historienne de l’art issue de la noblesse. Le prêtre jouait de la guitare, il n’y avait aucune solennité. Honnêtement, cela ne m’a pas plu. »À quatre-vingts ans, Olga est une paroissienne fidèle de l’une des églises orthodoxes du centre de la capitale. Il y a trente ans, elle a participé à la restauration de l’édifice après sa cession à l’Église orthodoxe et, depuis, n’y manque aucun service important, malgré les trajets en bus.Pour les sociologues, la Russie compte très peu de chrétiens orthodoxes qui, à l’instar d’Olga, respectent toutes les règles et les jeûnes, se rendent régulièrement aux offices et sont des membres actifs de leur communauté. D’après un sondage réalisé fin mars par le Centre Levada, près de 5% des personnes interrogées ont l’intention de se rendre à la cérémonie pascale et seuls 2% observent rigoureusement le Grand Carême.En principe, les orthodoxes de Russie doivent non seulement observer quatre grands jeûnes par an, mais également « faire maigre » la plupart des mercredis et des vendredis de l’année (sauf contre-indication médicale). Assister aux offices lors des fêtes religieuses est bien entendu obligatoire.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anton Razmakhnine

Dernières nouvelles de la Russie

Le Russe, cet Homo ecologicus

Des poissons dans les rivières, des canards sur les berges, des avenues verdoyantes… Voilà à quoi doivent ressembler les villes russes et leurs banlieues pour la majorité des habitants du pays, et malheur à qui y trouve à redire ! S’il est un sujet qui fait descendre les Russes dans la rue plus facilement que les fraudes électorales et le prix de l’essence, c’est bien l’écologie.

 

5 juillet 2019

Un amour de trottinette

La voiture ? Trop cher. Le vélo ? Trop lourd… Tandis que la Mairie de Paris a décidé de bannir la trottinette de ses trottoirs, pour un nombre croissant de Moscovites, cette dernière fait aujourd’hui figure de moyen de transport idéal. Leur argument : le « sentiment de liberté » procuré par cet objet qui ne nécessite ni permis de conduire ni place de stationnement.

 

7 juin 2019

Fête de Pâques :
L’incontournable œuf orthodoxe

Ce dimanche 28 avril, les orthodoxes fêtent la résurrection de Jésus-Christ et la fin du Grand Carême. Au menu : œufs, koulitch et paskha…

 

26 avril 2019