Le soft power russe par les livres

Offensive, contre-offensive, la guerre des médias est déclarée depuis quelque temps entre la Russie et l’Occident. Accusées, notamment, d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine et de prises de positions contre le candidat Macron lors de l’élection française, les chaînes de télévision Russia Today et Sputnik, à destination de l’étranger, ont droit, à tort et/ou à raison, à un tir de boulets rouges.Elles sont désormais interdites de publicité sur Twitter et, au début de l’année dernière, les Américains leur répliquaient en créant une chaîne destinée à émettre en russe. Current Time (Nastoïachtcheïe vremia), c’est son nom, est affiliée à Radio Free Europe/Radio Liberty, groupe de radiotélévision dont le siège est à Prague, fondé au temps de la « guerre froide » et entièrement financé par le Congrès américain. Current Time émet à destination de la Russie, mais aussi de l’ensemble des pays russophones ex-soviétiques et se donne pour but de contrebalancer le point de vue des « médias pro-Kremlin ». Détail curieux : la vidéo de lancement de la chaîne était en anglais, avec juste quelques mots de russe à la fin, et elle paraissait très longue et bavarde,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anne Coldefy-Faucard

Dernières nouvelles de la Russie

Mystiques russes : Chamans, starets et autres fols-en-Christ

Le chaman marche. Il a nom Alexandre Gabychev. Il parcourt une vingtaine de kilomètres par jour, rassemblant peu à peu apôtres et disciples. Le chaman marche. Parti de Iakoutsk il y a un peu plus de six mois, il se donne deux ans pour atteindre la capitale et renverser Vladimir Poutine, qu’il tient pour une «force du mal».

 

11 octobre 2019

Viatcheslav Pietsoukh, l’ironie douce

La récente disparition de Viatcheslav Pietsoukh, à l’âge de soixante-douze ans, n’a pas fait la Une de la presse française. L’écrivain avait pourtant connu sa ‒ toute ‒ petite heure de gloire en France au début des années 1990, avec la publication, aux éditions Actes Sud, d’un recueil de nouvelles, Chronique privée (1991), et d’un roman, La nouvelle philosophie moscovite (1993).

 

4 octobre 2019

À quel Staline se vouer?

Dieu sait pourquoi (mais Dieu n’a sans doute rien à y voir), il semble que, depuis quelque temps, le nom de Staline revienne de plus en plus souvent, à l’écrit comme à l’oral, en Russie.

 

3 septembre 2019