« La démocratie en russe » : hommage au journaliste Pavel Cheremet, tué à Kiev

Mercredi 20 juillet, à 7h45, le journaliste biélorusse Pavel Cheremet a été tué à Kiev, dans l’explosion de la voiture qu’il conduisait. Âgé de 44 ans, il avait travaillé plusieurs années en Russie avant de s'installer en Ukraine, en 2012. Son collègue, le journaliste russe Iouri Vassiliev lui rend un dernier hommage dans un billet. C'est à la télévision biélorusse que Pavel Cheremet avait fait ses débuts de journaliste, après avoir travaillé dans la finance. Sa première émission, au début des années 1990, s’intitulait Prospekt (« L’Avenue »). Et c’est en route pour son émission du matin que sa vie a pris fin, à Kiev, au carrefour des rues Bogdan Khmelnitski et Ivan Franko, dans une explosion provoquée par l’équivalent de 500 grammes de TNT.Près d'un quart de siècle sépare l'Avenue de ce carrefour. Avant de me lancer dans le journalisme, comme de nombreux habitants de Minsk au cours de la brève période qui a précédé et suivi de près l'arrivée au pouvoir d'Alexandre Loukachenko, je ne manquais aucune intervention de Pavel à la télé, ni aucun numéro du journal Belorousskaïa delovaïa gazeta, dans lequel il écrivait. Puis, j'ai eu l'honneur de faire personnellement sa connaissance à Moscou, à la rédaction du magazine Ogoniok, où il avait été invité par le rédacteur en chef,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julien Braun

Dernières nouvelles de la Russie

Des commissions électorales sous pression

Le 6 août dernier, la Commission électorale centrale examinait les plaintes des représentants de l’opposition, dont les candidatures n’ont pas été retenues pour l’élection au parlement de Moscou de septembre prochain.

 

9 août 2019

Le vélo, passion pour les uns, fléau pour les autres

Depuis plusieurs années, le nombre de vélos en circulation à Moscou et dans les grandes villes de Russie est en augmentation constante. Le phénomène ne fait pas que des heureux, explique l’hebdomadaire Ogoniok.

 

26 juillet 2019

Téléphonie mobile :
L’appel du haut-de-gamme

La concurrence que se livrent les fabricants est rude : les Russes achètent des téléphones mobiles toujours plus onéreux. Certains n’hésitent pas à s’endetter pour s’offrir un appareil à 1 000 euros...

 

11 juin 2019