Les nouveaux maîtres de Donetsk

La paix revient à Donetsk, dans le Donbass, et avec elle ses habitants les plus fortunés, qui ont été les premiers à fuir la guerre, il y a plus d’un an. Ils retrouvent leur ville mais aussi tous ceux qui ont eu le courage d’y rester. Des rencontres qui ne sont pas toujours des plus chaleureuses. Le journaliste indépendant Andreï Babitski, qui vit aujourd’hui à Donetsk, décrit le quotidien de cette ville après 15 mois de combats et de bombardements.

Quand je vois ces voitures de luxe, excessivement chères, qui ont fait leur réapparition dans les rues de Donetsk tout au long du mois dernier, cela me donne la nausée. Je me dis qu’en vendant rien qu’une seule de ces autos, on aurait pu sauver de la faim une centaine de vieillards qui ont difficilement survécu à cet hiver de guerre.

Le retour massif des habitants dans la ville, qui a soudain cessé de servir de cible à l’artillerie ukrainienne, me fait penser à une invasion de sauterelles, enveloppant sous une couverture ininterrompue le paysage urbain. Le trafic n’a pas encore retrouvé son rythme d’avant-guerre, mais c’est tout comme. On s’est remis à croiser, dans les supermarchés, ces hommes et ces femmes de belle stature en vêtements « de haute couture », embaumant le parfum raffiné, scintillant de l’éclat de leurs bagues de diamants. On revoit, dans les bars, ces jeunes gens, tasse de café à la main, petit doigt levé. Les anciens « maîtres de la ville » sont de retour. Et tout ça pourrait être parfait ; en définitive, la ville a besoin de gens, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR