Je suis Uber, je suis taxi : je suis Yandex Taxi ?

Près d’un mois après la grève des taxis français contre UberPop, le 25 juin, le mot-dièse #JesuisUber ne cesse de revenir régulièrement dans les fils d'actualité.

Les Français auraient ainsi adopté ce service de taxi, ou VTC – pour être plus correct en France –, à en croire les chiffres. Plus de 200 000 citoyens de l'Hexagone auraient commandé en mai un UberPop dans l’une des dix villes françaises où la compagnie est présente, et ils sont près de 120 000 à avoir signé la pétition en faveur de la légalisation de l'application au pays du taxi maudit.Car oui – le taxi est malaimé en France. La preuve : 58 % des Français ont reconnu avoir une mauvaise opinion de cette profession, selon un sondage Odoxa publié le 28 juin. Pire, les taxis sont boudés, montrés du doigt, critiqués, salis. Et beaucoup de Français avouent sans honte n'avoir jamais fait appel à leurs services.C'est-à-dire que le taxi demeure, dans la pensée des Français, ce chauffeur mi-grande gueule mi-fayot,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017