La mort de Nelson Mandela vue par les Russes

Nelson Mandela, premier président noir d’Afrique du Sud et Prix Nobel de la paix en 1993, s'est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre, chez lui, à Johannesburg, à l'âge de 95 ans. Le Courrier de Russie a recueilli les réactions de personnalités russes suite à la mort du célèbre leader. 

« Mandela a su enraciner la démocratie en Afrique du Sud »

C'est un homme au parcours incroyable – il a vécu 27 ans en prison sous le régime d'apartheid, il a réussi à s'en sortir et il est devenu président. Il a contribué à la transformation du pays. L’essentiel, c’est que son emprisonnement ne l’a pas rendu aigri, il a su ensuite organiser en Afrique du Sud une transition vers un nouveau système sans passer par un règlement de comptes avec la minorité blanche – ce dont tout le monde avait peur. C'est en cela que consiste son mérite principal. Il a compris que les offenses personnelles sont une chose et que le destin de l’État et de l’économie d’un pays en sont une autre : l’Afrique du Sud avait besoin d’une transition qui ne soit pas brutale.Mandela a su enraciner la démocratie en Afrique du Sud – et ce n’est pas une tâche facile vu l’héritage qui est le leur. Nelson Mandela restera inscrit dans l'Histoire parce que le régime de l’apartheid fut un des plus odieux de la deuxième partie du XXème siècle, une période qui a vu disparaître les régimes discriminatoires. L’existence même de l'Afrique du Sud d'avant Mandela était révoltante et contredisait toutes les normes d’une société civilisée.

Fedor Loukianov,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015