Alors que Moscou continue de démentir les affirmations de Londres selon lesquelles l’agent innervant Novitchok utilisé pour empoisonner l’ancien espion Sergueï Skripal ne pouvait-être que d’origine russe, on a découvert ce mois-ci que ce produit avait été fabriqué et testé en République tchèque…

Lire l'article