La république de Donetsk propose de créer un nouvel Etat : Malorossiya

Mardi 18 juillet, le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a annoncé la création d'un nouvel Etat, Malorossiya, "héritier de l'Ukraine", afin de mettre fin à la guerre. "Nous estimons que l'Etat d'Ukraine, dans la forme qu'il était [avant Maïdan], ne permet pas le rétablissement du pays. Nous, représentants des régions de l'ancienne Ukraine, à l'exception de la Crimée, annonçons la constitution d'un nouvel Etat qui deviendra l'héritier de l'Ukraine. Nous nous sommes mis d'accord sur son nom, Malorossiya ("Petite Russie"), dans la mesure où le nom d'Ukraine s'est discrédité", a déclaré Alexandre Zakhartchenko, devant les journalistes.La capitale de ce "nouvel Etat" sera Donetsk, a précisé le dirigeant, alors que Kiev "restera le centre culturo-historique" du pays. "Le drapeau de la Malorossiya sera celui de Bogdan Khmelnitsky [chef militaire des Cosaques qui a rattaché le territoire ukrainien à la Russie au XVIIe siècle].

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018