fbpx

Nadejda Savtchenko à Moscou : une visite qui déchaîne les passions

Mercredi 26 octobre, Nadejda Savtchenko, sans doute la figure politique ukrainienne la plus controversée depuis le début du conflit en Crimée et dans le Donbass, s’est rendue à Moscou. Condamnée – puis graciée – en Russie pour le meurtre de journalistes de la chaîne VGTRK, l’ex-pilote de l’armée ukrainienne a déclaré être venue y assister au procès des citoyens ukrainiens Nikolaï Karpiouk et Stanislav Klykh, condamnés respectivement à 22 ans et demi et 20 ans de prison pour avoir participé à des combats en Tchétchénie dans les années 1990. À quelques rares exceptions près, les responsables politiques ukrainiens ont condamné cette démarche. Décryptage de Kommersant. « J’ai téléphoné à tous les députés populaires dont j’avais les numéros pour les inciter à aller, eux aussi, soutenir leurs compatriotes. Les uns sont indésirables en Russie, les autres en déplacement à l’étranger, certains ont à faire… Mais même si ça passe pour un suicide politique, même si je ne reviens pas de Moscou vivante, j’irai tout de même soutenir Nikolaï Karpiouk, Stanislav Klykh et tous nos gars qui sont en Russie et se battent pour l’Ukraine », a déclaré Nadejda Savtchenko, aujourd’hui députée du parti Batkivchtchina (« Patrie »), dirigé par Ioulia Timochenko, dans une vidéo publiée sur Facebook avant son départ.Son chemin vers la Russie a néanmoins été semé d’embûches. Selon Ilia Novikov, avocat de Savtchenko à l’époque de son affaire et, aujourd’hui, des accusés ukrainiens, la députée a tenté d’entrer sur le territoire russe depuis la Biélorussie en voiture dans la soirée de mardi à mercredi,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019
International

Nikolaï Patrouchev : « Les sanctions occidentales nous stimulent »

Nikolaï Patrouchev est le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie. Dans l'une de ses rares interviews, accordée au journal Izvestia, il expose le point de vue de Moscou sur une série de grandes questions internationales.

 

8 avril 2019
International

Damanski
Le souvenir russo-chinois à ne pas réveiller

Il y a un demi-siècle, en mars 1969, l’île Damanski (dans la région du Primorié) était le théâtre d’un conflit armé entre l’URSS et la Chine. Ce litige frontalier a redessiné en profondeur les grandes alliances internationales, notamment en engageant un rapprochement entre la Chine et les États-Unis.

 

25 mars 2019