Format Normandie

Ukraine : le format de Normandie patine à Berlin

Les dirigeants du « format de Normandie » (Allemagne, France, Russie, Ukraine), rassemblés pour une session de négociations le 19 octobre à Berlin, ne sont pas parvenus à avancer sur le règlement de la crise ukrainienne. La rencontre, la première depuis un an, a duré près de cinq heures. Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko avaient admis, la veille, qu’ils attendaient peu de chose de ces négociations. Cependant, de l’avis de la chancelière allemande, la rencontre a été utile. « Cette journée, comme je le prévoyais hier, n’a pas apporté de miracle. Mais nous avons discuté d’un processus de travail qui possède de nombreuses nuances », a déclaré cette dernière.« Il n’y a pas d’alternative au format de Normandie », a estimé pour sa part Petro Porochenko à l’issue des pourparlers, ajoutant que les ministères des affaires étrangères du « G4 de Normandie » devraient présenter, fin novembre, une « feuille de route » détaillant le plan de réalisation des accords signés en février 2015 à Minsk. Le président ukrainien a également annoncé que le « G4 de Normandie » avait accepté l’envoi dans le Donbass d’une mission policière armée sous l’égide de l’OSCE,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018