Petro Porochenko tombe dans l’euro-optimisme
Ukraine

Petro Porochenko tombe dans l’euro-optimisme

Petro Porochenko tombe dans l’euro-optimisme

Dans son discours à l’occasion du premier anniversaire de la signature de l’Accord d’association avec l’UE, samedi 27 juin, le président ukrainien Petro Porochenko a parlé des succès atteints par l’Ukraine au cours de l’année écoulée et de l’avenir radieux du pays. Un optimisme que ne partage pas Guevorg Mirzaïn, journaliste pour la revue économique russe Expert.ru. Le moment le plus important de tout le discours a sans aucun doute été celui où Porochenko a évoqué la perspective d’une intégration rapide de l’Ukraine dans l’UE : « J’ai foi dans le fait que l’Ukraine, grâce à notre travail dévoué et aux changements qui s’opèrent au sein du gouvernement, aura la possibilité de devenir un pays-candidat à l’entrée dans l’UE dans les prochaines années », a déclaré le président ukrainien. Ce n’est pas la première fois que Kiev laisse entendre que l’Accord d’association ainsi que la participation de l’Ukraine au projet de Partenariat oriental sont de petits pas sur la voie d’une l’entrée dans l’Union européenne.Coté UE, on a bien évidemment un autre point de vue concernant les perspectives que l’Accord d’association offre aux partenaires. Une association avec l’UE, ce n’est pas un premier pas vers l’intégration, mais précisément un substitut à celle-ci. Il y a dans la région une série de pays qui ne peuvent tout simplement pas prétendre au rôle de pays-membres de l’UE pour des raisons économiques, politiques, sociales, ou encore religieuses. Dans le même temps, Bruxelles a besoin de les maintenir dans son orbite, afin qu’ils ne tombent pas dans celle de quelqu’un d’autre (Iran,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Julia Breen


( ! ) Notice: Trying to get property of non-object in /home/lcdr/www/web/wp-includes/category-template.php on line 1364
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0000355432{main}( ).../index.php:0
20.0001355720require( '/home/lcdr/www/web/wp-blog-header.php' ).../index.php:17
30.920253674624require_once( '/home/lcdr/www/web/wp-includes/template-loader.php' ).../wp-blog-header.php:19
40.926553796240include( '/home/lcdr/www/web/wp-content/themes/lcdr-new/single.php' ).../template-loader.php:98
51.492455269760do_action( ).../single.php:14
61.492455270136WP_Hook->do_action( ).../plugin.php:478
71.492455270136WP_Hook->apply_filters( ).../class-wp-hook.php:312
81.513055300072html_articles_single( ).../class-wp-hook.php:288
91.513255300824html_articles_output( ).../lcdr-new-template-functions.php:709
101.513255300824get_html_articles_output( ).../lcdr-new-template-functions.php:280
111.594355515560get_html_posts_thumbnail( ).../lcdr-new-template-functions.php:294
121.596755528072categoryTag( ).../lcdr-new-template-functions.php:1103
131.599055541608get_category_parents( ).../lcdr-new-template-functions.php:1010
141.599055541984get_term_parents_list( ).../category-template.php:60

Dernières nouvelles de la Russie

Centres de rétention pour migrants : « Pire qu’en prison »

Les étrangers en situation irrégulière sont envoyés dans des centres de rétention administrative en attendant leur expulsion. Boris Klin, membre de la Commission de contrôle civique de la ville de Moscou, s’est rendu dans l’un d'eux pour le journal Izvestia.

 

9 janvier 2020

« Le Français » : la Russie face à son passé soviétique

À l’occasion de la sortie de son film Le Français, qui raconte le quotidien d’un étudiant français côtoyant la jeunesse soviétique dans le Moscou de la fin des années 1950, le réalisateur Andreï Smirnov (L’Automne, La Gare de Biélorussie) s’est confié au journal d’opposition Novaïa gazeta. Extraits.

 

22 novembre 2019

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019