OGM graffiti

L’accord d’association UE-Ukraine contient-il des OGM ?

Un récent rapport de l'Oakland Institute, intitulé « Walking on the West Side », révèle que l’accord d’association conclu entre l’Union européenne et l’Ukraine encouragerait cette dernière à recourir aux OGM, jusqu’à présent interdits sur son territoire. Si c’était effectivement le cas, l'Ukraine – deuxième exportateur mondial de céréales et détentrice de 22 % des terres arables d'Europe – deviendrait un véritable eldorado pour les semenciers internationaux. Alors – vrai ou faux ? Voici deux avis divergents.
Dans le viseur du centre de recherches américain, l'article 404 de l’accord, qui recommande l’utilisation de «  biotechnologies » : 404 c) L'encouragement de modes de production agricole modernes et viables, qui respectent l'environnement et le bien-être des animaux, notamment le recours accru aux méthodes de production de l'agriculture biologique et l'utilisation des biotechnologies, entre autres par l'application des meilleures pratiques en la matière.

« Oui : Erreur 404 »

Frédéric-Mousseau_optFrédéric Mousseau, Policy Director à l'Oakland Institute, co-auteur du rapport « Walking on the West Side ».La clause 404 c) est très explicite. Appliqué à l’agriculture, le terme « biotechnologies » ne prévoit ni plus ni moins que l'extension de l'usage des OGM dans l'agriculture ukrainienne. En d'autres termes, le gouvernement ukrainien s'engage à mettre en œuvre des réformes afin d'autoriser un certain nombre d'OGM dans son agriculture.C’est une véritable surprise, puisque la question n'avait même jamais été posée jusque là. Nous sommes face à un paradoxe : les institutions européennes incitent les Ukrainiens à légaliser la culture OGM alors que les populations européennes y sont majoritairement opposées. On en vient à penser que l'UE négocie avec l'Ukraine non dans l'intérêt des Européens, mais au profit d'un certain nombre de grandes entreprises, à qui cela profitera.D'autant que plusieurs groupes agroalimentaires internationaux, tels les semenciers Monsanto et DuPont, investissent énormément en Ukraine, et ce depuis plusieurs années [Monsanto y construit actuellement une usine de production d'un montant d'investissement de 140 millions de dollars,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017