Réfugiés donbass donetsk

D’Ukraine en Nouvelle Russie : le retour des réfugiés ukrainiens au Donbass

Malgré la fragilité du cessez-le-feu instauré le 5 septembre dans l'Est de l'Ukraine, de plus en plus de réfugiés du Donbass décident de rentrer chez eux. Partis de ce qui était encore l’Ukraine, comment vivent-ils leur retour en « Nouvelle Russie » ? Le Courrier de Russie a posé la question à plusieurs d'entre eux.Note au lecteur : L'absence de témoignages en provenance de Lougansk s'explique par la situation encore difficile dans la ville. L'électricité, l'eau et les connexions aux réseaux téléphonique et internet ne sont pas rétablies partout. Beaucoup de réfugiés, sur les réseaux sociaux, confient ne pas souhaiter y retourner pour l'instant. Les groupes Vkontakte consacrés à Lougansk sont en revanche remplis de demandes d'informations de réfugiés désirant savoir si le courant a été rétabli dans telle ou telle rue, où peut-on téléphoner dans la ville, comment rejoindre Lougansk en sécurité, etc.

« Il faut se réhabituer progressivement à vivre en paix »

Nikita, 18 ans. A quitté Krasnodon (région de Lougansk) début juillet. Est revenu le 12 septembre. (Interview réalisée le 12 septembre)Mes parents et moi avons été accueillis par une famille de Donetsk, en Russie [ville russe homonyme située à la frontière russo-ukrainienne, ndlr] : chez des gens et dans une ville très accueillants. Mais notre maison nous manquait terriblement. Nous avons décidé de rentrer une fois le calme revenu. Le chemin s'est passé sans encombres. Nous avons franchi rapidement les barrages routiers à Lougansk. Les combattants étaient polis,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017