|  
42K Abonnés
  |   |  
Kiev Tourtchinov Est. Olexandre Tourtchinov sur le branle-bas de combat. Crédits : army-d3.ru

Kiev reprend son opération antiterroriste après l’assassinat d’un député ukrainien à l’Est

Suite à la découverte de deux corps, dont celui d’un député du parti pro-européen Batkivchtchina, dimanche 20 avril, dans une rivière à proximité de la ville de Slaviansk, le président ukrainien par intérim a ordonné mardi 22 avril la reprise de l’opération antiterroriste dans l’Est de l’Ukraine.

Kiev Tourtchinov Est. Olexandre Tourtchinov sur le branle-bas de combat. Crédits : army-d3.ru
Olexandre Tourtchinov sur le branle-bas de combat. Crédits : army-d3.ru

« J’exige des forces de sécurité ukrainiennes la reprise des opérations antiterroristes, destinées à défendre les citoyens ukrainiens qui vivent dans l’Est de l’Ukraine », a déclaré Olexandre Tourtchinov dans un communiqué publié sur le site de la Rada.

A l’origine de cette intervention, l’identification de l’un des corps retrouvés, dimanche 20 avril, en banlieue de Slaviansk, ville détenue par les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine depuis le 12 avril. « L’identité de l’une des victimes a été établie. Il s’agit du député du conseil municipal de la ville de Gorlovka Vladimir Rybak du parti Batkivchtchina. Les deux hommes ont subi des tortures avant d’être jetés à l’eau, inconscients », a annoncé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué, mardi 22 avril.

Selon ce dernier, le député a été enlevé à Gorlovka, dans la région de Donetsk, par des individus masqués et en tenue de camouflage le 17 avril dernier. Sympathisant européen et membre du parti Batkivchtchina de Ioulia Timochenko et d’Olexandre Tourtchinov, Vladimir Rybak était l’un des principaux organisateurs des manifestations en faveur d’une « Ukraine unie » dans la ville de Gorlovka.

Parallèlement, le journaliste américain Simon Ostrovsky, correspondant pour la revue en ligne américaine Vice News, a été pris en otage par les forces pro-russes de Slaviansk, a rapporté le maire autoproclamé de la ville Viatcheslav Ponomarev, et dont les propos ont été cités par Gazeta.ru, lors d’une conférence de presse mardi 22 avril.

Contacté quelques minutes plus tard par les parents du journaliste, le maire a toutefois légèrement modifié ses propos. « Personne ne l’a enlevé, ni le retient en otage. Il se trouve en ce moment dans le bâtiment des forces de sécurité d’Ukraine (SBU) [détenu par les forces pro-russes, ndlr] pour préparer un reportage : il travaille », a relativisé Ponomarev.

Les miliciens pro-russes ont pour leur part démenti l’information, indiquant ne pas savoir où se trouve Simon Ostrovsky. « Nous ne le détenons pas et ne savons pas où il se trouve. Je pense que sa disparition est un genre de coup de pub », a indiqué le représentant de la milice populaire Evgueny Gorbik, mercredi 23 mars, cité par Ria Novosti.

Vice News a de son côté déclaré tout faire pour garantir la sécurité de son correspondant. Présent en Ukraine depuis le début du conflit en Crimée, fin février 2014, Simon Ostrovsky a réalisé une trentaine de reportages vidéo baptisés « Roulette russe : l’invasion russe en Ukraine ».

Le Conseil de sécurité nationale de l’Ukraine avait pris la décision, le 13 avril, de lancer une première « opération antiterroriste de grande échelle » dans le Sud-Est du pays, avant de la mettre en suspens au lendemain de la signature des accords de Genève sur le désamorçage de la crise ukrainienne, le 17 avril, entre l’UE, la Russie, l’Ukraine et les États-Unis.

Rappelons aussi qu’une fusillade meurtrière sur un barrage routier pro-russe à proximité de la ville de Slaviansk, dans la soirée du 19 avril, avait causé la mort d’au moins trois activistes pro-russes.

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Pavel Groudinine, le candidat joker du Parti communiste russe

Le candidat du Parti communiste de Russie (KPRF) à l'élection présidentielle de 2018 ne sera pas le dinosaure Guennadi Ziouganov mais un petit nouveau - ou presque - Pavel Groudinine.

26 décembre 2017
Politique

Affaire Oulioukaïev : une condamnation pour l’exemple ?

Au terme de quatre mois de procès, la justice russe a condamné à huit ans de prison ferme l'ex-ministre de l'économie, Alexeï Oulioukaïev.

19 décembre 2017
Société

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

30 novembre 2017
  1. Oui au retour des fusées Russes à CUBA
    A force de vouloir mettre des « Missiles ou autres armes »autour de la Russie sous preste que cela représente pour le bouclier anti-missiles contre les Iraniens ; Les Russes n’attendaient que cette occasion pour réagir car, ils ne veulent pas d’un nouveau pays (à leurs frontières)
    comme base de l’OTAN (c’est à dire des Américains)
    Je crois que si Mr Poutine remettait des fusées à CUBA, les Américains, changeraient d’avis et ferraient vite machine arrière
    Quand aux pays Européens qui suivent comme des « toutous » la locomotive Américaine, qu’ils fassent bien attention au retour de manivelle
    économique !!!! là, les Américains ne seront pas là pour donner un coup de pouce

Les commentaires sont fermés.