Pourquoi Viktor Ianoukovitch n’a pas signé l'accord avec l'UE

Pourquoi Viktor Ianoukovitch n’a pas signé l’accord avec l’UE

C’est la question que se posent actuellement les Ukrainiens réunis sur la place de l'Indépendance à Kiev, aussi bien que les commissaires européens à Bruxelles. La revue russe Ekspert propose sa vision des faits. Viktor Ianoukovitch a étonné tout le monde en annonçant, une semaine avant le sommet de Vilnius, que l’Ukraine ne signerait pas l’accord d’association avec l’Union européenne. Les partenaires européens, peu habitués à ces façons, sont restés un moment stupéfaits.La population ukrainienne, à qui toutes les chaînes télévisées unanimes expliquaient depuis plusieurs mois d’affilée combien le pays avait avantage à l’intégration dans l’UE, est entrée en fureur. Les rues de nombreuses villes du pays se sont emplies de manifestants défilant aux cris de « L’Ukraine, c’est l’Europe » et maudissant le gouvernement ukrainien vendu à Moscou.Que s’est-il donc passé, en réalité ? Pourquoi Ianoukovitch a-t-il promis la signature de l’accord à la population pour finalement ne pas tenir cette promesse ?Ianoukovitch a commis deux erreurs. La première : le président ukrainien a manqué de perspicacité dans son estimation des propositions qui lui avaient été faites par l’Union européenne.Il est important de souligner que, dans le projet visant à attirer l’Ukraine dans l’UE,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019