M. Gasser, cheffe de la Croix-Rouge en Syrie : « Les militaires russes nous ont énormément aidés »

Dans un entretien accordé à Kommersant, Marianne Gasser, cheffe de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Syrie, fait le point sur la situation à Alep et à Raqqa, mais aussi sur sa collaboration avec l’armée russe.

Kommersant : Savez-vous combien d’habitants d’Alep ont quitté la ville lors de son évacuation et combien d’entre eux y sont déjà retournés ?

Marianne Gasser : Alep fait partie des villes qui ont été les plus touchées par le conflit. La situation humanitaire y était catastrophique. La majorité des habitants de l’est de la ville [contrôlé par les groupes d’opposition, ndlr] ont cherché à fuir. En une semaine, lors de l’opération d’évacuation du secteur, le CICR a aidé entre 35 et 36 mille personnes à quitter l’agglomération. D’autre part, 50 à 60 mille habitants avaient déjà quitté cette partie de la ville d’eux-mêmes, fuyant les combats incessants et les tirs de snipers. Enfin, selon nos estimations, dès 2012-2013, 4 à 5 mille personnes ont fui les zones rurales des environs d’Alep, d’Idleb et de Homs. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Stéphane Dumortier

Dernières nouvelles de la Russie

LCDR Radio

LCDR Radio : sélection russicale #2

Sans motif particulier, LCDR Radio a préparé une sélection d’artistes russes originaires des quatre coins du pays, pour le plus grand plaisir des oreilles.MOSss – Paranoïdalno En manque de groove chamanique alternatif ? MOSss est ce qu’il vous faut ! […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

21 avril 2017
Société

Petit guide du parfait Russe à l’étranger

Fin mars, le département consulaire du ministère russe des affaires étrangères a adressé à ses ressortissants une liste de recommandations à suivre lors de leurs voyages à l’étranger. Tour du monde à la russe. Douce France En France, le ministère conseille aux Russes d’« éviter » tout comportement pouvant être interprété comme « sexiste » à l’égard de la gent féminine, ainsi que de ne pas « réagir » à la présence de membres de la communauté LGBT, notamment par de quelconques « propos ou gestes insultants ». Il est également suggéré aux Russes, dans les cafés et restaurants, d’utiliser un vocabulaire adéquat. « N’appelez pas le serveur garçon, mais monsieur, ou madame, si c’est une serveuse », peut-on lire sur le site du département consulaire. En revanche, le ministère déconseille à ses ressortissants de s’essayer à la langue de Molière : « Les citoyens russes ne parlant pas le français sont priés de demander le menu en russe ou en anglais. Tenter de prononcer les noms des plats en français sans connaître la langue peut déboucher sur des conflits », avertit le communiqué. Le document informe en outre qu’« en France, il est de coutume de se saluer dans tous les lieux publics ». « Avec le chauffeur du bus, les vendeurs dans les magasins, les concierges dans les bâtiments ou le personnel des hôtels », énonce la liste. Enfin, il est fortement déconseillé aux touristes russes de « manquer de respect à la langue française », par exemple en cherchant à « expliquer quelque chose » en russe à des Français, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

29 mars 2017
Économie

Armement : les exportations russes se sont envolées en 2016

En 2016, la Russie a vendu pour plus de 15 milliards de dollars d’armements à l’étranger, conservant ainsi sa deuxième place mondiale d’exportateur d’armes derrière les États-Unis, a annoncé le président russe Vladimir Poutine le 22 mars, lors d’une réunion de la Commission chargée de la collaboration militaire et technique. « L’équipement militaire russe bénéficie d’une demande stable et est livré dans 52 pays du monde », s’est félicité le président, précisant qu’en 2015, les exportations russes dans ce domaine s’étaient élevées à 14,5 milliards de dollars. La demande orientale En 2016, la Russie a livré ses quatre premiers chasseurs Su-35, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

24 mars 2017