Vu de Russie : pourquoi Palmyre est-elle retombée sous le contrôle de l’État islamique ?

Dimanche 11 décembre, l'État islamique (EI) a repris la ville antique de Palmyre, dans la région d'Homs, après quatre jours de combats contre l’armée syrienne, appuyée par l'aviation russe. Le gouvernement syrien a confirmé qu’environ 4000 combattants du groupe terroriste État islamique (EI) avaient réussi à reprendre la ville de Palmyre, située à 250 km au nord-est de Damas. 80% de ses habitants auraient été évacués, selon le gouverneur de la province de Homs, Talal Barazi, qui est intervenu à la télévision syrienne. Les archéologues russes présents sur place ont également été rapatriés à Moscou, rapporte le porte-parole de l’institut d’archéologie de Saint-Pétersbourg.Les djihadistes ont déclenché l’offensive sur Palmyre jeudi 8 décembre. Le 10, ils avaient déjà repris plusieurs zones périphériques de la ville mais avaient été forcés de se retirer suite aux bombardements de l’aviation russe. Les combats se sont toutefois poursuivis le 11, penchant finalement au profit des hommes au drapeau noir de l’État islamique.

« Un coup dur » pour la Russie

Alors que les forces gouvernementales syriennes,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Elodie-Louise Testa

Dernières nouvelles de la Russie

Le russe sur mesure à l’école de langues Language Link

Située dans le centre de Moscou, l’école de langues Language Link propose tout au long de l’année un large choix de programmes et de services pour les étudiants et les professionnels désireux d’apprendre le russe dans un environnement convivial et international.

 

27 mars 2017

L’avenir de la cathédrale Saint-Isaac divise les Pétersbourgeois

C'est une des plus vastes cathédrales à dôme du monde

 

14 février 2017

Un retraité russe fait le tour du monde à pied en moins de deux ans

Peut-être même un Guinness des records

 

10 février 2017