Vu de Russie : cinq ans sans Kadhafi

Il y a cinq ans, le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi était tué. La mort du dirigeant libyen a signé la fin de la stabilité au Proche-Orient. L’hebdomadaire Kommersant Vlast a interrogé plusieurs responsables politiques sur les répercussions de cet événement.

La carte du globe s’est chargée d’un nouveau point chaud

« Kadhafi était un homme atroce, et sa mort a été atroce. Quand un pays subit une longue dictature, le chaudron finit immanquablement par exploser. Les Américains ont commis une erreur indéniable, mais nous aussi. Le Proche-Orient a toujours été une région dangereuse, il a de tout temps été le théâtre de guerres incessantes, de tous contre tous. Et il serait ridicule de n’accuser qu’un seul coupable dans la situation que l’on connaît aujourd’hui. »Nikolaï Svanidze, membre du Conseil présidentiel russe pour le développement de la société civile et des droits de l’Homme.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

« Le Français » : la Russie face à son passé soviétique

À l’occasion de la sortie de son film Le Français, qui raconte le quotidien d’un étudiant français côtoyant la jeunesse soviétique dans le Moscou de la fin des années 1950, le réalisateur Andreï Smirnov (L’Automne, La Gare de Biélorussie) s’est confié au journal d’opposition Novaïa gazeta. Extraits.

 

22 novembre 2019

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019