Crimée : Vladimir Poutine accepte d’entamer un dialogue politique

Vladimir Poutine, suite à un entretien téléphonique en date du 2 mars avec Angela Merkel, a accepté la proposition de la chancelière allemande de créer un groupe d'investigation sous l'égide de l'OSCE pour suivre la situation en Crimée. Au cours de leur entretien, Angela Merkel a accusé Vladimir Poutine de violer les accords internationaux de 1994 sur l’unité territoriale en Ukraine par « une intervention militaire inadmissible » en Crimée.Le président russe s’est justifié, qualifiant les mesures prises par la Russie d'« adéquates à la situation exceptionnelle qui règne en Ukraine ».

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015