Le Courrier de Russie

Bruxelles fait un pas vers la Russie

Crédits : MID / Flickr

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov, arrivé mardi 11 au soir à Bruxelles, y a immédiatement rencontré la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. À l’issue de leur entretien, M. Lavrov a exprimé l’espoir que les relations russo-européennes reviennent peu à peu à la normale, tandis que Mme Mogherini énumérait la longue liste des problèmes qu’ils avaient abordés ensemble, citant non seulement la Syrie, l’Iran et la Corée, mais aussi, notamment, la question de la société civile et des droits de l’homme en Russie. Bilan de Kommersant.

Voisins malgré nous

Si Sergueï Lavrov avait été invité à Bruxelles par le gouvernement belge, c’est la représentante de l’UE pour les affaires étrangères qu’il est allé voir en premier, dès son arrivée. Une rencontre, d’ailleurs, à l’initiative de la partie européenne.

Pour mémoire, la première visite de Mme Mogherini à Moscou en tant que chef de la diplomatie de l’UE remonte à avril dernier. Elle avait alors abondamment parlé, avec M. Lavrov, de « détermination à rétablir une coopération à part entière » et de la nécessité absolue de lutter ensemble contre les défis communs. De son côté, le ministre russe avait déclaré, à l’issue de leur rencontre : « Au cours de ces négociations, personne n’a donné de leçon à personne, nous nous sommes efforcés d’entendre nos points de vue respectifs. »

Hier à Bruxelles, la rhétorique était comparable. […]