Russie-Union européenne : négociations sur fond d’impasse

Lundi 24 avril, la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l’UE, Federica Mogherini, était à Moscou pour la première fois depuis qu’elle est en poste. Au programme : coopération sectorielle et grands problèmes internationaux. Bilan de Kommersant.

Une petite victoire

« Merci d’avoir accepté notre invitation ; bien qu’elle ait été envoyée il y a assez longtemps », a rappelé Sergueï Lavrov à son interlocutrice avant le début des négociations. Cette dernière, en réponse, a gratifié le ministre russe d’un grand sourire – le seul au cours de toute la rencontre publique.« Nous traversons une période difficile dans les relations russo-occidentales, et cela ne nous permet pas de nous réjouir, a poursuivi M. Lavrov. Aujourd’hui comme hier, nous visons toujours le rétablissement d’une coopération à part entière avec l’UE, qui est notre plus grand partenaire économique et commercial et avec les divers peuples de laquelle nous avons beaucoup en commun sur les plans historique, culturel et des valeurs. »« Nous avons certains désaccords. Qui concernent autant la situation en Ukraine que les questions liées à la péninsule de Crimée. Mais malgré tout, nous nous trouvons face à des défis communs, et les sujets de coopération sont là », a approuvé Mme Mogherini.Le reproche qui perçait dans les salutations du ministre russe n’a rien d’anodin : c’est la première fois depuis le début de son mandat,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019