macron

Vu de Russie : Ne pas se mettre à dos Emmanuel Macron

S’immiscer dans la campagne présidentielle française serait une erreur impardonnable de la part de la classe politique et des médias russes, estime Maxime Ioussine, journaliste politique pour le quotidien Kommersant.

La campagne électorale française prend un tour que Moscou n’avait absolument pas anticipé. Tout récemment encore, les Russes étaient sereins : tous les sondages prédisaient, au premier tour, la victoire de Marine Le Pen et François Fillon – deux candidats considérés comme loyaux envers la Russie et prônant un allègement, voire une levée des sanctions de l’UE contre elle.

Mais un événement inattendu a changé la donne : le scandale du « Penelope Gate », impliquant l’épouse de François Fillon, la Britannique Penelope, dans une affaire d’emploi fictif supposé. Bien qu’aucune décision juridique n’ait encore été rendue, la crédibilité du favori d’hier est d’ores et déjà remise en cause. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Maxime Ioussine