Poutine Trump G20 Une

Rencontre Trump-Poutine : les lignes bougent entre Moscou et Washington

À l’issue d’une rencontre qui a duré deux heures et seize minutes à Hambourg, le 7 juillet, Vladimir Poutine et Donald Trump se sont mis d’accord sur la déclaration d’une trêve en Syrie, la création d’un groupe de travail sur la cybersécurité et la nomination d’un représentant spécial sur l’Ukraine au sein du Département d’État américain. Le Courrier de Russie fait le point. Dimanche 8 juillet, à 12h, la trêve est entrée en vigueur dans le sud-ouest de la Syrie. Les troupes de Bachar el-Assad et celles de l’opposition n’échangent plus de tirs. « Une véritable percée », selon Vladimir Poutine. « Une décision qui nous permettra de sauver des vies humaines ! », a déclaré Donald Trump.C’est la police militaire russe qui veillera au respect de la trêve, a précisé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. « La Russie va opérer sur ces territoires en tant qu’intermédiaire entre les forces de l’opposition et celles d’Assad, explique Alexandre Baounov, directeur du centre Carnegie à Moscou, à Fontanka.ru. Les troupes russes devront empêcher les belligérants de tous les camps de lancer des offensives et de conquérir de nouveaux territoires.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018