Lavrov Trump Maison Blanche

Moscou satisfait de la «très bonne» première rencontre entre Lavrov et Trump

Le 10 mai, le président américain Donald Trump a reçu pour la première fois le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à la Maison-Blanche. Les deux hommes se sont entretenus de la situation en Syrie et des relations russo-américaines. À l’issue de ces négociations, Moscou a parlé d’avancée vers une normalisation des relations bilatérales. Bilan du quotidien russe RBK.

Première rencontre

Cette visite à Washington ne faisait initialement pas partie du programme du séjour de M. Lavrov aux États-Unis, où il devait uniquement assister au sommet du Conseil de l’Arctique, prévu le 11 mai en Alaska. Le ministère russe des Affaires étrangères (MID) n’a confirmé qu’une rencontre était également prévue avec Donald Trump à la Maison-Blanche qu’un peu moins de 12 heures avant le début de celle-ci.Les négociations ont duré 40 minutes, rapporte le MID. Le mois dernier, au Kremlin, Vladimir Poutine s’était entretenu près de deux heures avec le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson.Le président Trump a qualifié sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe de « très bonne », rapporte l’agence Bloomberg. Le dirigeant américain a également déclaré que « la terrible violence en Syrie » devait cesser, soulignant la nécessité d’un travail conjoint pour mettre fin au conflit dans ce pays. En particulier, insiste le communiqué de la Maison-Blanche cité par l’agence Reuters, la Russie doit absolument user de son influence sur le régime du président Bachar el-Assad, sur l’Iran et sur les forces agissant en Syrie.Lavrov, Trump et Tillerson ont également évoqué la question de la création de zones de sécurité en Syrie et la possibilité d’une coopération russo-américaine en la matière.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019