Lavrov Trump Maison Blanche

Moscou satisfait de la «très bonne» première rencontre entre Lavrov et Trump

Le 10 mai, le président américain Donald Trump a reçu pour la première fois le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à la Maison-Blanche. Les deux hommes se sont entretenus de la situation en Syrie et des relations russo-américaines. À l’issue de ces négociations, Moscou a parlé d’avancée vers une normalisation des relations bilatérales. Bilan du quotidien russe RBK.

Première rencontre

Cette visite à Washington ne faisait initialement pas partie du programme du séjour de M. Lavrov aux États-Unis, où il devait uniquement assister au sommet du Conseil de l’Arctique, prévu le 11 mai en Alaska. Le ministère russe des Affaires étrangères (MID) n’a confirmé qu’une rencontre était également prévue avec Donald Trump à la Maison-Blanche qu’un peu moins de 12 heures avant le début de celle-ci.Les négociations ont duré 40 minutes, rapporte le MID. Le mois dernier, au Kremlin, Vladimir Poutine s’était entretenu près de deux heures avec le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson.Le président Trump a qualifié sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe de « très bonne », rapporte l’agence Bloomberg. Le dirigeant américain a également déclaré que « la terrible violence en Syrie » devait cesser, soulignant la nécessité d’un travail conjoint pour mettre fin au conflit dans ce pays. En particulier, insiste le communiqué de la Maison-Blanche cité par l’agence Reuters, la Russie doit absolument user de son influence sur le régime du président Bachar el-Assad, sur l’Iran et sur les forces agissant en Syrie.Lavrov, Trump et Tillerson ont également évoqué la question de la création de zones de sécurité en Syrie et la possibilité d’une coopération russo-américaine en la matière.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Mai 1989, Gorbatchev à Pékin : Deux dragons dans un nid d’hirondelle

Il y a trente ans, le 14 mai 1989, le dernier président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, arrive à Pékin, au beau milieu des manifestations étudiantes qui se tiennent place Tian’anmen. Il s’agit de la première visite officielle d’un dirigeant soviétique en République populaire de Chine depuis la rupture entre les deux pays communistes, survenue vingt ans plus tôt.

 

24 mai 2019

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019