Vu de Russie : « Trump est vivant. La société est vivante. L’Amérique vit »

En marge de l'investiture de Donald Trump à la présidence américaine, vendredi 20 janvier, de grandes actions de protestation des opposants au nouveau président sont attendues à Washington. Pour Stanislav Koutcher, chroniqueur à la radio Kommersant FM, les réactions scandalisées provoquées par l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche sont la manifestation non d’une crise mais de l’assainissement des relations entre la société et les autorités américaines. Lors de la campagne électorale, la majorité des politiques et des journalistes russes se sont inquiétés des défauts du système électoral américain. Ils se sont indignés de la toute-puissance des ressources administratives des démocrates. Ils ont rapporté les violations révoltantes des droits des électeurs et se sont psychologiquement préparés au plus terrible cas de figure pour la Russie : la victoire de Hillary Clinton. Quand, lors des débats, Donald Trump a fait observer de manière équivoque qu’il ne savait pas encore s’il reconnaîtrait les résultats du scrutin en cas de victoire de la candidate démocrate, les américanistes [en Russie] se sont empressés d’analyser ce scénario et les éventuelles protestations des partisans de Trump avec un enthousiasme tel que,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Bratstvo : la sortie du film retardée par patriotisme

Traditionnellement, en Russie, les nouveaux films sortent sur les écrans le jeudi. La sortie du film Bratstvo (« Fraternité »), une évocation du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan, a toutefois été décalée au vendredi 10 mai afin de ne pas coïncider avec les célébrations de la Victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie, le 9…

 

10 mai 2019

Les Russes dans l’attente de réformes

Les sondages sont formels : le nombre de Russes estimant que leur pays a besoin de réformes profondes a doublé en six ans. Le sociologue Vladimir Petoukhov dresse le bilan d’une volonté de changement qui refuse toute idée de révolution.

 

22 avril 2019

La face cachée du rêve moscovite

Moscou, ses rues arides et poussiéreuses l’été, enneigées et glaciales l’hiver… Comme toutes les mégalopoles du monde, la capitale russe a ses marginaux, ses laissés pour compte, ses sans-abris. Selon les chiffres officiels, ils seraient près de 30 000. Trois fois plus selon les ONG.

 

5 avril 2019