|  
37K Abonnés
  |   |  
Le républicain Donald Trump sera le 45e président des États-Unis. Voici ce qu'il pense de la Russie, de Vladimir Poutine et de la Crimée.

La Russie vue par Donald Trump

Le républicain Donald Trump sera le 45e président des États-Unis. Voici ce qu’il pense de la Russie, de Vladimir Poutine et de la Crimée.

trump Poutine baiser Vilnius. Le républicain Donald Trump sera le 45e président des États-Unis. Voici ce qu'il pense de la Russie, de Vladimir Poutine et de la Crimée.
Poutine et Trump en train de s’embrasser sur ce graffiti de l’artiste lituanien Mindaugas Bonanu à Vilnius. Crédits : capture/Youtube/Syker

Sur Vladimir Poutine :

« Je suis allé à Moscou il y a deux ans, et voilà ce que j’ai à dire : on peut s’arranger avec ces gens, et très bien. On peut faire affaire avec eux » ;

« Poutine ne respecte pas notre président [Barack Obama]. Mais il [Poutine] bénéficie d’une immense popularité en Russie, il est aimé là-bas pour ce qu’il fait, il est aimé pour ce qu’il représente » ;

« Je n’ai aucune relation avec lui [avec Poutine], outre le fait qu’il m’a qualifié de génie. Il a dit que Donald Trump était un génie et qu’il dirigerait son parti et qu’il dirigerait le monde. À part ça, c’est vrai que ce serait bien d’avoir de bonnes relations avec les autres pays. Je pense que j’aurai de bonnes relations avec Poutine » ;

« Je veux bien être ferme avec Vladimir Poutine, mais je ne peux même pas imaginer ce que je pourrais bien vouloir obtenir de plus qu’une Russie amicale ».

(Toutes les citations sont extraites de la BBC.)

Sur la Russie :

« Si nous pouvions faire une chose aussi remarquable pour notre pays qu’arranger nos relations avec la Russie, ce serait fantastique, je voudrais vraiment essayer » (citation BBC.)

Sur les agissements de la Fédération de Russie en Syrie :

« Je considère que l’État islamique est un problème très important, et je suis très heureux que la Russie bombarde l’EI. À mon avis, ils doivent continuer. » (CBS)

Sur l’opposition syrienne :

« J’ai parlé avec les généraux, et ils m’ont dit que nous fournissions de l’équipement qui coûte des milliards de dollars à des gens dont nous ne savons strictement rien. Ils sont peut-être encore pires qu’Assad. » (CBS)

Sur la question de la Crimée :

« De ce que j’en sais, le peuple de Crimée voulait être avec la Russie, et pas là où il était. Et cela aussi, il faut le prendre en compte. » (RIA Novosti).

Sur une levée des sanctions contre la Russie :

« Nous l’envisageons. Oui, nous l’envisageons. »

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Présidentielle, Occident… l’essentiel de Poutine à Valdaï en 2 minutes

Jeudi 19 octobre, Vladimir Poutine est intervenu lors la session plénière de clôture de la XIVe réunion annuelle du Club de Valdaï.

20 octobre 2017
Société

La plupart des Russes habitent rue Centrale et rêveraient de vivre rue des Abricots

Une majorité de Russes habitent rue Centrale, rue de la Jeunesse ou rue de l’École, affirme le moteur de recherche Yandex.

18 octobre 2017
Économie

Dmitri Medvedev promet de ne pas augmenter la charge fiscale

Le Premier ministre russe a annoncé la reprise économique et promis aux investisseurs que la charge fiscale ne serait pas alourdie.

17 octobre 2017
  1. Enfin un dialogue se profile et malheureusement la France qui aurait pu participer dans le passé où elle avait des hommes de valeur sera totalement absente de ce dialogue à cause des incapables et des faux Q qui nous dirigent ou prétendent le faire. Nous n’avons pas plus d’importance maintenant que le Zimbabwe sur la scène internationale.?Les Français vont-ils être capables de virer les cancers du pouvoir qui les détruisent? J’en doute…

  2. Trump est une marionnette grotesque et un personnage hyper corrompu, voilà ce qu’il est réellement. Il ne faut pas s’attendre à ce que ce bouffon soit un partenaire viable à long terme pour la Russie ou qui que ce soit. Il dit ce qu’une certaine catégorie de gens veulent entendre, par contre, Poutine a l’avantage de le savoir..

    Tout le monde sait très bien que ce sont les USA qui financent DAECH, Poutine le premier. C’est le secteur de l’armement et son lobby qui génèrent le plus de revenus aux américains et il faut qu’ils s’en servent. La guerre est de loin le business le plus lucratif pour les USA et doit fonctionner à plein régime, car ce pays est littéralement en faillite. C’est dommage à dire, mais Trump arrive à point et il ne serait pas surprenant qu’un autre gros attentat de l’envergure du WTC ait lieu sous la présidence républicaine. Il s’agit une manière efficace de justifier l’utilisation de la machine militaire et d’étendre la domination américaine pour faire main basse sur les ressources naturelles des autres.

Les commentaires sont fermés.