|  
37K Abonnés
  |   |  
Donald Trump

Trump président : Vladimir Poutine félicite, la Douma applaudit

Mercredi 9 novembre, le président russe Vladimir Poutine a félicité le candidat du parti républicain Donald Trump pour sa victoire à l’élection présidentielle américaine. Le site du Kremlin indique que Poutine a envoyé à Trump un télégramme, dans lequel il dit espérer pouvoir travailler avec son homologue afin de sortir de la crise actuelle que connaissent les relations russo-américaines, de résoudre les grandes questions internationales et de rechercher des réponses efficaces aux défis de sécurité mondiale.

Trump président : Vladimir Poutine félicite, la Douma applaudit
Donald Trump. Crédits : Wikimedia

« Le président russe a exprimé la certitude que l’établissement d’un dialogue constructif entre Moscou et Washington, basé sur les principes d’égalité de droits, de respect mutuel et de prise en compte réelle des positions de l’autre répondait aux intérêts des peuples de nos pays et de toute la communauté internationale », poursuit le communiqué du Kremlin.

Parallèlement, les députés de la Douma d’État ont accueilli sous un tonnerre d’applaudissements la nouvelle de la défaite de la candidate démocrate Hillary Clinton. Le dirigeant du parti libéral-démocrate (LDPR), Vladimir Jirinovski, a promis d’envoyer à Trump un message de félicitations. « Cher Donald, nous vous félicitons pour cette victoire méritée. Mamie Hillary n’a qu’à aller se reposer », a-t-il déclaré.

Le leader du parti Russie Juste, Sergueï Mironov, a dit qu’il n’aimerait pas être à la place de l’époux d’Hillary Clinton – l’ancien président américain Bill Clinton. « En tant qu’homme, je ne voudrais pas être à la place de Bill Clinton, parce que manifestement, sa petite femme, qui l’a trimballé avec elle dans tous les États comme un vieux sac à dos usé, va lui retourner le cerveau après sa défaite », a-t-il déclaré.

D’autres personnalités célèbres ont commenté les résultats de cette présidentielle américaine. Pour l’ancien ministre russe des finances Alexeï Koudrine, qui s’est exprimé sur Twitter, ce suffrage montre que la dynamique actuelle des processus mondiaux « déplaît à beaucoup ». Koudrine a également souligné que Trump, malgré ses déclarations controversées, était dépendant d’un système établi : « [Le système] lissera toutes ses intentions polémiques », a-t-il noté.

L’oligarque disgracié Mikhaïl Khodorkovski a lui aussi réagi sur Twitter à la nouvelle : « Et puis quoi ? Qui a dit que des élections authentiques étaient prévisibles ? », a-t-il écrit, faisant une allusion aux récentes déclarations de l’homme d’affaires, sur le fait que lors des élections aux États-Unis, personne ne connaissait le vainqueur, « alors qu’en Russie, il y en aura [des élections] en 2018, mais personne n’a le moindre doute. »

Enfin, Mikhaïl Saakachvili, ancien président géorgien et ex-gouverneur de la région ukrainienne d’Odessa, a indiqué sur sa page Facebook qu’il « avait soigneusement prévu » la victoire de Trump. « Je le connais depuis plus de 20 ans, nous sommes amis », a-t-il ajouté. Saakachvili a qualifié Trump de « personnalité forte à la politique imprévisible ».

Le candidat républicain Donald Trump a remporté 290 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner. Sa rivale démocrate, Hillary Clinton, en totalise, elle, 218.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Présidentielle, Occident… l’essentiel de Poutine à Valdaï en 2 minutes

Jeudi 19 octobre, Vladimir Poutine est intervenu lors la session plénière de clôture de la XIVe réunion annuelle du Club de Valdaï.

20 octobre 2017
Société

La plupart des Russes habitent rue Centrale et rêveraient de vivre rue des Abricots

Une majorité de Russes habitent rue Centrale, rue de la Jeunesse ou rue de l’École, affirme le moteur de recherche Yandex.

18 octobre 2017
Économie

Dmitri Medvedev promet de ne pas augmenter la charge fiscale

Le Premier ministre russe a annoncé la reprise économique et promis aux investisseurs que la charge fiscale ne serait pas alourdie.

17 octobre 2017
  1. En tant qu’homme, je ne voudrais pas être à la place de Bill Clinton, parce que manifestement, sa petite femme, qui l’a trimballé avec elle dans tous les États comme un vieux sac à dos usé, va lui retourner le cerveau après sa défaite », a-t-il déclaré.

    Bravo .

  2. Ce pourri de Saakachvili peut serrer les fesses en retournant sa veste. Il essaye de sauver sa tête car les mafieux du gouvernement Ukrainien risquent de voir arriver le crépuscule Trump est ce qu’il est mais un homme arrivé à la force du poignet comme lui et pas à cause de papa comme les autres a du pragmatisme. Il va devoir aux USA ménager la chèvre et le chou pour ne pas finir comme Kennedy. Il va apprendre en dirigeant et là ceux qu’il choisira autour de lui sont très importants. Il lui faut impérativement se tourner vers les classes moyennes et pauvres pour asseoir son pouvoir et contrebalancer l’oligarchie. Sa femme semble être à même de modérer ses excès de langage et le fait qu’elle ait une culture de l’Est est bon signe. Wait and see!

Les commentaires sont fermés.