Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Haut-Karabagh : Moscou force la paix

Haut-Karabagh
Moscou force la paix

Des manifestants au parlement arménien, à Erevan, le mardi 10 novembre 2020. AP Photo/Dmitri Lovetsky via TASS

Un accord de cessez-le-feu total a été signé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, sous l’égide de la Russie. Une force russe de maintien de la paix est en cours de déploiement dans le Haut-Karabagh.

C’est Vladimir Poutine qui en a fait l’annonce, vers minuit, sur les chaînes de télévision fédérales : « Le 9 novembre, le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, le Premier ministre de l’Arménie, Nikol Pachinian, et le président de la Fédération de Russie ont signé une déclaration de cessez-le-feu total et d’arrêt des opérations militaires dans la zone de conflit du Haut-Karabagh, à compter du 10 novembre 2020, 00h00. » La solennité de la déclaration ne laisse aucun doute : il n’est plus question d’un simple cessez-le-feu, comme le conflit en a connu trois depuis la reprise des combats, le 27 septembre dernier, sans qu’aucun ne soit respecté. Aujourd’hui, on parle de paix.

En vertu de l'accord conclu par les belligérants sous l'égide du Kremlin , les troupes azerbaïdjanaises et arméniennes demeurent sur leurs positions actuelles, en attendant le déploiement du contingent russe de maintien de la paix – déploiement à l'issue duquel les forces armées arméniennes devront se retirer. La durée de la mission des soldats russes est de cinq ans renouvelables. Les populations déplacées sont autorisées à rentrer chez elles sous le contrôle du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. L’accord prévoit également un échange de prisonniers, le rapatriement des corps des soldats et des civils tués, ainsi que le rétablissement des transports et de l’activité économique. Sur ce dernier point, les services de sécurité locaux recevront l’appui de gardes-frontières russes.

Le texte comporte un certain nombre de concessions territoriales. Erevan rendra progressivement, d’ici au 1er 

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter