S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

La Russie entre citadelle et bunker

La Russie entre citadelle et bunker

Bombardiers stratégiques Tupolev dans le ciel de Moscou durant la parade militaire du 26 juin 2020 / Artyom Geodakyan - TASS

Andreï Kortounov est le directeur général du Conseil russe pour les affaires internationales (RIAC), l’un des plus prestigieux cercles de réflexion politique russes.

 

La récente réforme constitutionnelle pose la question brûlante des relations que la Russie souhaite entretenir avec le monde.

De prime abord, la révision de la Constitution, entrée en vigueur le 4 juillet dernier, a peu à voir avec la politique étrangère. Dans ce domaine, aucune exigence de changement radical ne s’est encore manifestée de manière impérative, ni à la tête de l’État ni dans la population (en tout cas pour la majorité des Russes).

En matière d'affaires étrangères on ne reconnaît ni ses erreurs ni a fortiori ses défaites. La politique extérieure n’est pas un sujet de discussion. Si les débats ne cessent pas à propos des problèmes économiques et sociaux, le discours officiel présentant depuis vingt ans la Russie comme un pays « refusant d’être à genoux », « relevant la tête », « renouant avec sa grandeur passée » et « renforçant son autorité à l’international » ne rencontre de contestation réelle que de la part de mouvements progressistes marginaux, sans véritable importance politique. Année après année, Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères depuis 2004, figure invariablement parmi les responsables politiques les plus appréciés et les plus respectés du pays.

Un monde menaçant

Toutefois, certains amendements constitutionnels votés récemment, sans remettre en cause les objectifs ni modifier les mécanismes de décision de la politique étrangère russe,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Par Andreï Kortounov

Le sentiment d’injustice mondialisé

Cela fait maintenant plus d’un mois que les manifestations se multiplient aux États-Unis, avec pour slogan Black lives matter (« La vie des Noirs compte »). Une vague de contestation qui, si elle n’a pas atteint la Russie, peut servir d’avertissement pour le Kremlin.

 

30 juin 2020

Moscou-Pékin-Washington : le singe et les deux tigres

Depuis plusieurs semaines, Pékin est confrontée à un concert de critiques de la part des capitales occidentales, qui l’accusent notamment d’avoir masqué la dangerosité du Covid-19 et de taire l’étendue réelle de l’épidémie sur son territoire. Dans ce contexte, la position de Moscou, une de ses principales alliées, est des plus délicates.

11 mai 2020

Le scénario du moindre mal

Toutes les épidémies ont une fin. Celle du Covid-19 n’échappera pas à la règle, nous laissant un lourd héritage : des centaines de milliers de tragédies humaines, des pertes économiques considérables et la nécessité de changer nos modes de vie.

 

27 avril 2020