S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

La diplomatie de défense russe face aux tensions indo-chinoises

La diplomatie de défense russe
face aux tensions indo-chinoises

Un chasseur Soukhoï Su-35S lors du tournoi militaire Aviadarts, dans le territoire du Primorié, le 4 avril 2018.
Photo : Yuri Smityuk / TASS

Depuis plusieurs semaines, les relations russo-chinoises sont fortement ébranlées en raison de la livraison express par Moscou d’avions de chasse à New Delhi, en plein conflit frontalier avec Pékin.

En juin dernier, des affrontements ont lieu entre les armées indienne et chinoise dans la vallée de Galwan (nord du pays), objet d’un litige territorial entre Pékin et New Delhi. Les pertes se chiffrent en dizaines de morts de part et d’autre. Le 3 juillet, le Premier ministre indien, Narendra Modi, en déplacement dans la région, exprime sa détermination à « s’opposer aux forces expansionnistes ». Au même moment, le ministre en chef de la région de Delhi, Arvind Kejriwal, évoque le double défi que doit relever son pays : « la lutte contre le coronavirus venu de Chine » et « la guerre à la frontière ».

Quelques jours plus tard, les deux pays annoncent le retrait de leurs troupes respectives et leur volonté de régler le litige par la négociation. La séquence aura néanmoins été marquée par le réarmement express de l’armée de l’air indienne, grâce à l'achat d'avions de chasse à la Russie – principal partenaire de la Chine dans la région...

Inquiétude chinoise

Deux semaines après le début des affrontements, Moscou et Delhi ont signé un important contrat portant sur la vente de vingt et un Mig-29 et de douze Soukhoï-30MKI, qui vont être assemblés dans les usines de l’entreprise indienne Hindustan Aeronautics Limited. L’accord inclut également la modernisation des cinquante-neuf chasseurs Mig déjà en possession de l’Inde. Le contrat est évalué entre 1 et 1,4 milliard de dollars. En outre, le 22 juin, de passage à Moscou, le ministre indien de la Défense, Rajnath Singh, a demandé que soit accélérée la livraison des systèmes de défense antiaérienne S-400,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Evgueni Verline

L’État-providence assumé

Le 15 janvier dernier, Vladimir Poutine prenait le pays de court en annonçant une réforme constitutionnelle de fond. L’autre grand message de son discours de politique générale était de nature socio-économique : le gouvernement va puiser dans les réserves budgétaires pour stimuler la croissance et améliorer le niveau de vie de la population.

 

5 février 2020