S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Affaire Ioukos : de la vodka à défaut d’actions

Affaire Ioukos
De la vodka à défaut d'actions

La justice néerlandaise a saisi les actifs des marques russes de vodka Stolitchnaya et Moskovskaya pour dédommager les anciens actionnaires de la compagnie pétrolière Ioukos.

En 2004, la Russie expropriait les actionnaires majoritaires de la compagnie pétrolière Ioukos, en organisant la liquidation de leurs actifs, afin de rembourser un arriéré de 27,5 milliards de dollars que leur réclamait le Fisc russe. Le patron du géant des hydrocarbures, Mikhaïl Khodorkovski, avait été emprisonné l'année précédente pour malversations financières. Dix ans plus tard, la Cour permanente d’arbitrage de La Haye (CPA), estimant cette expropriation illégale, ordonnait la vente d'actifs russes afin de rembourser les 50 milliards de dollars dus par l’État aux anciens actionnaires de Ioukos. Une partie de la somme proviendra de la vente aux enchères — prévue en septembre 2020 — des actifs des marques de vodka Stolitchnaya et Moskovskaya, appartenant à la Russie via l’entreprise d’État Soïouzplodoimport.

"La Russie a revendiqué la propriété de ces marques pendant vingt ans. Il lui est difficile de la nier à présent..."

Soiouzplodoimport a qualifié la saisie des deux marques d’« abusive » et se prépare à la contester devant les tribunaux.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Guilhem Pousson

Bachkirie : Un ermite au milieu des champs

Un homme de soixante-quatorze ans, originaire du Tadjikistan a vécu seul dans un village abandonné de Bachkirie pendant de longs mois. Il vient d’être recueilli par les habitants du village voisin.

 

10 juillet 2020