S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

L’Ukraine, nouvelle base arrière de Daech

L’Ukraine, nouvelle base arrière de Daech

Battus en Syrie et en Irak, de plus en plus de combattants de Daech trouvent refuge en Ukraine.

Le 20 janvier dernier, un ressortissant tadjikistanais, suspecté de liens avec l’organisation État islamique (EI), est arrêté à l’aéroport international de Chisinau (Moldavie). Sur lui, les enquêteurs découvrent un passeport ukrainien.

Au cours de l’année 2019, dans la banlieue de Kiev, c’est Al Bara Shishani, un Géorgien, ancien chef d’un groupe rebelle actif dans la province syrienne de Lattaquié (où la Russie dispose d’une base aérienne), qui était arrêté. En 2016, il était passé en Turquie, d’où il coordonnait les opérations de Daech. Quelques mois plus tard, toujours près de Kiev, la police mettait la main sur quatre délinquants originaires du Tadjikistan et du Kirghizistan, qui venaient de rouer de coups un retraité pour lui voler son portefeuille (pour un butin de 600 hryvnias, soit une vingtaine d’euros). L’homme était mort en arrivant à l’hôpital. Selon les enquêteurs, un des malfrats était membre de l’organisation État islamique : condamné par contumace dans son pays à douze ans de prison pour terrorisme, il comptait parmi les recruteurs de l’EI sur le sol ukrainien.

Kiev se montre particulièrement généreuse envers les étrangers qui s’engagent à faire le coup de feu dans le Donbass.

Des sources au sein des services de sécurité ukrainiens sont formelles : ce ne sont pas des cas isolés. Depuis 2016, les anciens combattants de Daech cherchent à s’implanter sur le territoire ukrainien, qui sert également de zone de transit pour les nouvelles recrues.

Un pays accueillant

Ces hommes n’ont pas choisi l’Ukraine par hasard. D’abord, ce pays de 42 millions d’habitants abrite entre 2 et 4 % de musulmans (non-pratiquants inclus), notamment parmi les 200 000 Tatars de Crimée vivant hors de la péninsule.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Konstantin Bondarenko, Politologue, Kiev

Ukraine : une terre explosive

En plein confinement lié à l’épidémie de Covid-19, le parlement ukrainien a adopté une loi controversée autorisant la vente des terres arables, qui pourrait nourrir la contestation et faire le jeu de l’opposition.

 

16 avril 2020