Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Biélorussie : les bons conseils de Loukachenko contre le Covid-19

Biélorussie :
Les bons conseils de Loukachenko
contre le Covid-19

Depuis le jeudi 26 mars, la Biélorussie place en quarantaine les personnes revenant de l’étranger afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Une mesure adoptée par la plupart des États du monde depuis près d’un mois mais que le président Alexandre Loukachenko avait longtemps jugée superflue, rappelle le quotidien russe Izvestia.

Alors que l’Ukraine, la Lettonie et la Lituanie, qui dénombraient entre cent et deux cents cas de contamination au coronavirus au 23 mars dernier, ont pris des mesures de sécurité sans précédent – état d’urgence, fermeture des établissements scolaires, des centres commerciaux, suspension des transports interurbains et internationaux, etc. –, les autorités de la Biélorussie voisine, où l’épidémie progresse pourtant de manière comparable, semblent incomparablement plus tranquilles.

« En dépit des critiques, j’affirme que ce coronavirus n’est rien qu’une psychose, et je ne reviendrai pas là-dessus. Vous et moi avons connu d’autres situations de ce genre, et nous savons comment elles se sont terminées. Je suis absolument convaincu qu’il s’agit d’une nouvelle psychose, dont certains profiteront, et dont d’autres pâtiront », déclarait ainsi le président Alexandre Loukachenko, le 19 mars, avant d’appeler les Biélorusses à ne pas paniquer, et à « simplement se mettre au travail ». « C’est un plaisir, particulièrement à cette époque de l’année, de voir à la télévision les gens, à la campagne, travailler sur leurs tracteurs. Là-bas, personne ne parle du virus. Le tracteur nous guérira tous. Le travail agricole nous guérira », ajoutait-il.

Des élèves de l'école secondaire du district de Kapyl, dans la région de Minsk, le 30 mars 2020. Photo : svaboda.org

Encore aujourd'hui, le chef de l’État conseille à la population de se laver plus souvent les mains,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter