Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Iouri Ganous : « Nous devons reconstruire le sport russe »

Dopage : « La suspension de la Russie était prévisible »

Le 9 décembre, le comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a exclu la Russie des Jeux olympiques et des principaux rendez-vous sportifs pour quatre ans. Le pays est accusé par les instances sportives internationales d’avoir mis en place un système de dopage institutionnalisé et d’avoir falsifié des résultats de tests antidopage. Interrogé par le site d’information Meduza, l’actuel directeur de l’Agence antidopage russe (RUSADA), Iouri Ganous, nommé en 2017 après l'éclatement du scandale, accepte la sanction.

Que pensez-vous de la décision de l’AMA, que certains commentateurs jugent plus sévère qu’attendu ?

Iouri Ganous : Ce sont les instances sportives russes qui espéraient une décision clémente. De mon point de vue, elle était entièrement prévisible. L’AMA se fonde sur les règlements. Il n’y a rien à redire à cela.

La Russie peut-elle faire annuler la décision en appel [devant le Tribunal arbitral du sport, par exemple, ndt] ?

I. G. : C’est improbable. On peut formuler tous les recours qu’on veut, l’expérience montre que cela ne marche pas. L’appel ne pourra que suspendre l’application de la décision.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter