Échange de prisonniers entre Kiev et Moscou : Paris à la manœuvre

Samedi 7 septembre, la Russie et l'Ukraine ont échangé soixante-dix prisonniers sous le regard approbateur de la communauté internationale. S’agit-il d’un pas significatif vers la normalisation des relations entre les deux pays ? Les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly, retrouvent ce lundi, à Moscou, leurs homologues russes pour discuter, notamment, des prochaines étapes de cette séquence politique initiée par Paris.

Une nervosité était palpable à Moscou tout au long de la semaine qui a précédé l'échange « historique » de prisonniers avec Kiev (35 de chaque côte). Le Kremlin et le ministère russe des Affaires étrangères se montraient très avares de commentaires, éludant les questions portant sur la date de l’événement, initialement prévu le 27 août, puis repoussé au 29, puis au 30...

Au début du mois de septembre, une explication sur ces différents reports a été fournie par le portail ukrainien Censor.net : Volodymyr Tsemakh, ancien commandant des forces armées de la République populaire autoproclamée de Donetsk, empêchait la conclusion de l’accord sur l’échange.

Volodymyr Tsemakh, un témoin clé de l’explosion du vol MH17. Crédit : REUTERS / SERHII NUZHNENKO

Iouri Boutoussov, rédacteur en chef du site, rappelait que, pour les Pays-Bas, cet homme de cinquante-huit ans est un témoin clé, pour ne pas dire l'un des principaux suspects, dans l’enquête sur la destruction, le 17 juillet 2014, dans l'est de l'Ukraine (vraisemblablement par un missile de fabrication russe),

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Par Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Macron jette les bases d’un accord sur l’Ukraine

Le 27 août 2019, à la conférence des ambassadeurs, Emmanuel Macron appelait avec fermeté la diplomatie française et, plus largement, les élites du pays, à revoir leur approche de la question russe. Le discours présidentiel a été qualifié de « tournant du bon sens » par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

 

2 septembre 2019

La météo, le baromètre de l’âme russe

Tandis que l’Europe occidentale se remet tant bien que mal d’une vague de chaleur record (+ 42°C à Paris, + 38 à Berlin), la Russie grelotte. Dans la nuit du 31 juillet, le thermomètre est tombé à + 4 à Moscou. « Encore une preuve que la Russie n’est pas l’Europe et qu’elle suit sa propre voie », ironise-t-on sur les réseaux sociaux du pays.

2 août 2019

Russie-Ukraine :
Le temps de la raison

Serviteur du peuple, le parti du nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a remporté une victoire éclatante aux législatives le 21 juillet, qui devrait avoir un effet positif sur les relations entre Kiev et Moscou. Après dépouillement de 90 % des bulletins, Serviteur du peuple rassemble 43,10 % des suffrages, soit plus de trois fois plus que son principal concurrent.

 

24 juillet 2019