Vol MH17 : le ciel ne peut plus attendre

Le mercredi 19 juin, aux Pays-Bas, une équipe composée d'experts internationaux présentera ses conclusions sur la catastrophe du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu, en juillet 2014, dans le ciel du Donbass. Elle pourrait notamment désigner les coupables.

Le 17 juillet 2014, un avion effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur est abattu dans l’est de l’Ukraine, théâtre, depuis plusieurs mois, d’un conflit armé entre le nouveau pouvoir de Kiev, issu de la révolution de Maïdan, et des séparatistes pro-russes. La catastrophe, qui ne laisse aucun survivant parmi les 283 passagers et les 15 membres d’équipage, est l’une des plus meurtrières de l’histoire de l’aviation civile.

L’enquête est confiée à un groupe d’experts australiens, belges, malaisiens et ukrainiens, dirigé par les Pays-Bas, d’où sont originaires la plupart des victimes. En mai 2018, cette équipe conjointe d’investigation (ECI) publie un rapport préalable concluant que l’avion a été abattu par un missile anti-aérien Buk, « appartenant à l'armée russe » et provenant d’un entrepôt de la ville russe de Koursk, située à cent kilomètres de la frontière ukrainienne.

Un missile identifié

Ce scénario a été partiellement confirmé par le concepteur des missiles Buk, l’armurier russe Almaz-Anteï. Au terme d’une série de tests et de simulations en conditions réelles (avec une maquette du Boeing), l’entreprise a conclu que l’avion de la Malaysia Airlines avait été abattu par un Buk-9M38. Elle a néanmoins précisé que l’armée russe n’utilisait plus cette arme depuis plusieurs années, à la différence des Ukrainiens. Toujours selon Almaz-Anteï, le missile aurait été tiré depuis le village de Zarochtchenskoïé, contrôlé, au moment des faits, par les troupes de Kiev.

En septembre dernier, le ministère de la Défense russe précise que le missile a été fabriqué au temps de l’URSS,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Alexandre Braterski

Dernières nouvelles de la Russie

Ibizagate :
Une blonde fatale aux relations entre Moscou et Vienne

Le 27 mai, à Vienne, pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les députés ont voté une motion de censure contre le chef du gouvernement, le chancelier Sebastian Kurz, le contraignant à démissionner.

 

29 mai 2019

Volodymyr Zelensky, acteur avant tout…

Le 21 avril prochain, l'humoriste Volodymyr Zelensky affrontera le président sortant, Petro Porochenko, au second tour de l’élection présidentielle ukrainienne. Le réalisateur russe Marius Vaisberg, qui l’a fait tourner plusieurs fois au cinéma, revient sur le caractère et les influences artistiques de l’acteur.

 

12 avril 2019

Les îles Kouriles, éternelle monnaie d’échange

Certes, Vladimir Poutine n’a pas rencontré Donald Trump à l’occasion du dernier sommet du G20, qui vient de s’achever à Buenos Aires. En revanche, il est parvenu à s’entendre avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, pour progresser sur la signature d’un traité de paix entre les deux pays – jamais conclu, formellement, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

6 décembre 2018