fbpx

Rapport Mueller :
Moscou sans illusions

Le rapport du procureur spécial Robert Mueller, qui conclut à l’absence de collusion entre les équipes de campagne de Donald Trump et la Russie durant la présidentielle américaine de 2016, est-il susceptible de relancer les relations entre Moscou et Washington ? En Russie, la question divise.

La classe politique russe s’est montrée plutôt modérée au lendemain de la publication du résumé du rapport, le 24 mars. Le Kremlin, par la voix de son porte-parole, Dmitri Peskov, a rappelé qu’il n’avait à aucun moment tenté de rompre les liens économiques et commerciaux entre la Russie et les États-Unis. « Notre pays n’a jamais été à l’initiative de l’annulation des traités stratégiques », a-t-il ajouté, dans une allusion limpide à la décision de Donald Trump de quitter le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), effective le 1er février dernier et suivie du retrait russe du même accord. Le président du comité des Affaires étrangères du Sénat russe, Konstantin Kossatchev, s’est contenté, de son côté, d’espérer que les relations bilatérales pourraient « repartir à zéro ».

Il est probable que les relations entre la Russie et les États-Unis continueront de se détériorer, bien que le président américain ait été « blanchi ».

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Clément Schneider

Dernières nouvelles de la Russie

International

« Des relations empoisonnées pour longtemps »

Le politologue américain Edward Lozansky doute d'une amélioration prochaine des relations entre Moscou et Washington, malgré les conclusions du rapport Mueller.

3 avril 2019

Vous êtes actuellement hors ligne