« Des relations empoisonnées pour longtemps »

Les conclusions du procureur spécial Mueller sur l’absence de collusion entre Donald Trump et la Russie laissent espérer à certains une amélioration prochaine des relations entre Moscou et Washington. Un optimisme que le politologue américain Edward Lozansky est loin de partager.

Le Courrier de Russie : Le 24 mars, le ministre américain de la Justice, William Barr, a adressé au Congrès un résumé de quatre pages du rapport Mueller. La publication du document dans son intégralité pourrait intervenir un peu plus tard dans l’année. Quelles conclusions peut-on tirer de l’enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller ?

Edward Lozansky : Le principal enseignement est l’absence de collusion entre Vladimir Poutine (ou le Kremlin) et Donald Trump, qui aurait pu constituer un motif de poursuite du président américain devant les tribunaux. Oui, il y a bien eu des tentatives d’ingérence de la Russie dans l’élection américaine de 2016, mais ni le futur président ni son équipe n’en étaient informés. Le procureur Mueller a assuré que de nouvelles accusations ne seraient pas soumises à la justice. Cela signifie que les membres du clan Trump – son fils Eric ou son gendre et conseiller Jared Kushner – ne seront pas inquiétés.

Edward Lozansky, politologue et directeur de l'université américaine de Moscou. Crédit : Voskr-News

Autre conclusion importante : contrairement à ce qu’espéraient les adversaires de M. Trump, qui y voyaient un motif pour lancer une procédure de destitution (impeachment), le procureur spécial se montre réservé sur la question de l’entrave à la justice. Il évoque de possibles fausses déclarations ou des décisions susceptibles de gêner le fonctionnement des institutions [comme le limogeage du chef du FBI, James Comey, en 2017, ndlr], toutefois ces éléments ne constituent pas des preuves formelles,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Dmitri Zlodorev, Washington

Dernières nouvelles de la Russie

La diplomatie médicale
du docteur Novick

Le médecin américain William Novick réalise des opérations cardiaques complexes sur des enfants et des nouveau-nés à travers le monde. Depuis une dizaine d’années, ce spécialiste reconnu, fréquemment consulté par les instances de l’ONU, exerce en Russie et en Ukraine.

 

25 janvier 2019

Edouard Lozanski : « L’affaire Boutina sert à chercher des traces de l’argent russe dans la campagne de Donald Trump »

Le sénateur américain Robert Menendez demande une enquête sur les fonds versés par la National Rifle Association aux candidats à la présidentielle de 2016.

 

8 janvier 2019

« Soljenitsyne regardait au loin »

En mai 1994, après vingt années d’exil, Alexandre Soljenitsyne rentre en Russie. Aux États-Unis, l’écrivain vivait à Cavendish, dans le Vermont, où il écoutait tous les jours les émissions du département russe de Voice of America. L’archiprêtre Victor Potapov, animateur de l'une des émissions les plus populaires de Voice of America a pu rencontrer à ce titre Alexandre Soljenitsyne.

 

7 décembre 2018