Vent d’Est sur Bruxelles

Andreï Kortounov est le directeur général du Conseil russe pour les affaires internationales (Russian International Affairs Council, RIAC), l’un des plus importants think-tanks russes.

Signe des temps, les principaux acteurs de la scène internationale sont beaucoup plus préoccupés par leurs problèmes intérieurs que par les questions mondiales. On observe cette tendance à l’introspection politique (que d’aucuns qualifieraient d’« autisme politique ») tant aux États-Unis qu’en Russie, tant en Chine qu’en Inde. Cependant, elle se manifeste d’une manière particulièrement évidente dans une Union européenne (UE) qui doit s’occuper à la fois, entre autres, de son divorce avec le Royaume-Uni, de ses prochaines élections parlementaires, de la discipline budgétaire de la zone euro et des tensions causées par l’afflux des migrants. Dans ces conditions, Bruxelles n’a que peu de temps et d’énergie à consacrer à l’élaboration d’une politique extérieure commune à tous ses membres.

Péril jaune 2.0

Pourtant, l’UE dépend bien plus, par nature, du monde qui l’entoure que les États-Unis, la Chine ou la Russie. L’isolationnisme – même sélectif – que d’aucuns appellent parfois de leurs vœux est pour Bruxelles un luxe interdit. Et si cette dernière n’est pas prête actuellement à s’occuper du reste du monde, le reste du monde, lui, est plus que prêt à s’occuper d’elle. L’intérêt extrême porté par Pékin au Vieux Continent en est un exemple édifiant.

À la fin de l’année dernière, le président de la République populaire de Chine,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Andreï Kortounov

Dernières nouvelles de la Russie

Crise russo-européenne :
L’éducation fait de la résistance

Il y a vingt ans, en juin 1999, les ministres de l’Éducation de vingt-neuf pays, réunis dans la plus ancienne université d’Europe, signaient la déclaration de Bologne. Objectif : créer un espace européen de l’enseignement supérieur. Cet événement a été décisif pour des millions d’Européens, en particulier pour la jeune génération.

 

22 juillet 2019

Détroit d’Ormuz :
L’indispensable téléphone rouge de la sécurité collective

Depuis plusieurs semaines, le monde entier a les yeux rivés sur le détroit d’Ormuz, qui relie le golfe d’Oman au golfe Persique. Le 12 mai dernier, au large de l’émirat de Fujaïrah, à l’entrée du détroit, quatre tankers battant pavillon norvégien, saoudien et émirati, font l’objet de mystérieuses attaques. Le lendemain, deux autres navires (l’un des îles Marshall, l’autre du Panama) sont pris pour cible.

 

8 juillet 2019

Le Kremlin face aux Verts européens

Au-delà du large succès des droites populistes et eurosceptiques lors des élections européennes de mai dernier, les résultats du scrutin ont révélé une tendance aussi significative qu’inattendue : la nette progression des écologistes, qui se trouvent désormais en position de concurrencer les partis traditionnellement au pouvoir à Bruxelles.

 

25 juin 2019