Fiodor Loukianov :
« L’Europe n’a pas la tête à la Russie »

Depuis le début de l’année, la Russie s’est engagée dans la résolution de plusieurs crises internationales – au Venezuela, au Cachemire – avec des résultats mitigés. Dans le même temps, ses relations avec l’Ukraine, l’Union européenne et les États-Unis restent tendues. Fiodor Loukianov, président du Conseil de politique extérieure et de défense (SVOP), un influent think tank russe, livre son analyse de la situation.

LCDR : Le 31 mars prochain se tiendra le premier tour de l’élection présidentielle ukrainienne. Le président sortant, Petro Porochenko, se place actuellement en troisième position des sondages (16 %) derrière l’ancienne Première ministre Ioulia Timochenko (18 %) et le comédien Volodymyr Zelensky (24 %). Comment les relations russo-ukrainiennes pourraient-elles évoluer en cas de changement à Kiev ?

Fiodor Loukianov : En ce qui concerne la crise que traverse aujourd’hui l’Ukraine, soyons réalistes : аucune évolution positive n’est à attendre du côté ukrainien. Quel que soit le vainqueur de la présidentielle, il n’aura que peu d’influence sur l’agenda politique ukrainien [dominé par les questions de la Crimée et du Donbass, ndlr]. Toutefois, l’issue du scrutin pourrait éventuellement influer sur les relations avec la Russie. Pas si le président actuel, Petro Porochenko, est réélu : de ce côté-là, la cause est entendue. Mais l’ancienne Première ministre Ioulia Timochenko pourrait, en cas de victoire, adopter une position légèrement plus favorable à Moscou – en tout cas amorcer un dialogue avec le Kremlin. Je rappellerai que, sous la présidence du pro-russe Viktor Ianoukovitch (2010-2014), Mme Timochenko s’est retrouvée en prison en partie à cause d’accords de livraisons gazières signés avec la Russie et prétendument défavorables à Kiev. Quelle ironie ! Mais la situation actuelle est bien différente, et la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Tout ce qu’on peut espérer,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Nominations à la tête de l’UE :
Moscou jugera sur pièces

Au terme de plusieurs jours d’âpres discussions, les chefs d’État et de gouvernement des vingt-huit membres de l’Union européenne se sont accordés sur les nominations aux postes clefs de l’institution. À Moscou, les réactions sont plutôt réservées.

 

10 juillet 2019

L’affaire Ivan Golounov :
un tournant politique

Accusé de trafic de drogue et arrêté le 6 juin dernier, le journaliste d’investigation Ivan Golounov a été libéré cinq jours plus tard. Une décision sans précédent, prise dans l'urgence par le Kremlin, et qui répond à l'ampleur de l'indignation suscitée par l'affaire dans la société russe.

13 juin 2019

Forum économique de Saint-Pétersbourg
Les investisseurs aiment le calme

Les affaires aiment la discrétion, le calme et la sérénité. Les bons entrepreneurs le savent : le commerce s’épanouit uniquement quand le temps est au beau. Si un pays veut attirer des investisseurs, il doit émettre des signaux positifs.

6 juin 2019