France-Russie : concurrence hypersonique ?

Les 13 et 14 février, les ministres de la Défense des pays membres de l'OTAN se rencontrent à Bruxelles. Les discussions porteront notamment sur « les mesures que devrait prendre l'organisation pour s'adapter à un monde abritant plus de missiles russes », selon les déclarations du secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg. Face au développement d'armements hypersoniques en Russie, la France tente, de son côté, de se mettre au niveau.

Le 21 janvier 2019, lors des vœux annuels de Florence Parly aux Armées, la ministre a annoncé que la France allait se doter d'une capacité hypersonique. Les premiers essais en vol pourraient même avoir lieu dès 2021. Le principal objectif est le maintien à niveau qualitatif de la capacité dissuasive de Paris, qui ne dispose que de 300 têtes nucléaires déployées, contre près de 1 500 pour la Russie, et ne peut donc rivaliser quantitativement.

Une arme de dissuasion

Le projet français, nommé « V-max » pour « véhicule manœuvrant expérimental », repose sur la conception d'un planeur, confiée à Ariane Group (une coentreprise d’Airbus et de Safran) par la Direction générale de l'armement (DGA). Il vise à équiper la France de systèmes offensifs comparables à ceux développés par d’autres grandes puissances,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

David François

Dernières nouvelles de la Russie

Super Gorchkov :
la marine russe reprend des couleurs

Le Salon international de la défense navale se tiendra du 10 au 14 juillet 2019 à Saint-Pétersbourg. La frégate Super Gorchkov devrait être au centre de l’attention.

 

20 juin 2019

L’état inquiétant
du complexe militaro-industriel

Le samedi 1er juin aux alentours de midi, trois explosions ont retenti dans l'usine de manufacture, d'essai et d'élimination d'explosifs Kristall de Dzerjinsk, à 350 kilomètres au sud-est de Moscou.

 

5 juin 2019

Younarmia : une jeunesse au garde-à-vous

Dans un contexte de tensions croissantes avec l'Occident, la Russie cherche à renforcer le sentiment patriotique de sa jeunesse. Alors que la Russie fête, le 9 mai, la Victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie en 1945, plusieurs centaines de jeunes, âgés de 8 à 18 ans et membres du mouvement militaro-patriotique Younarmia, défileront dans tout le pays.

 

8 mai 2019