Guerre de l’information entre Moscou et Londres

À la fin de l’année 2018, la Russie et le Royaume-Uni ont engagé des négociations visant à relancer des relations diplomatiques très dégradées à la suite de l’affaire Skripal (du nom de l’ancien agent double russe victime d’une tentative d’empoisonnement en mars dernier avec sa fille, dans le sud de l’Angleterre). Toutefois, la confrontation entre les deux pays semble s’être reportée sur le terrain des médias.

En avril dernier, l’Ofcom (équivalent britannique du Conseil supérieur de l'audiovisuel français) ouvre sept enquêtes sur l’« impartialité de l’information » des programmes de RT, anciennement Russia Today, la chaîne d’information internationale financée par l’État russe. En pleine affaire Skripal, les autorités britanniques reprochent à cette dernière un traitement « partial » de l’actualité. En l’occurrence, RT conteste les accusations formulées par la police britannique à l’encontre de la Russie (Londres accuse Moscou d’être à l’origine de la tentative d’assassinat du transfuge russe Sergueï Skripal, par l’intermédiaire du GRU, son service de renseignement militaire).

La bataille des gendarmes de l’audiovisuel

À la mi-décembre, l’Ofcom rend son verdict : la chaîne d’information a violé les règles éditoriales en vigueur au Royaume-Uni. RT aurait délivré une information partisane dans sept programmes différents consacrés,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Clément Schneider

Dernières nouvelles de la Russie

Les grandes entreprises françaises reçues au Kremlin

« Avec six cents entreprises installées en Russie, la France est l'un des tout premiers employeurs étrangers de notre pays », a rappelé le président russe, Vladimir Poutine.

 

18 avril 2019

Rapport Mueller :
Moscou sans illusions

Le rapport du procureur spécial Robert Mueller, qui conclut à l’absence de collusion entre les équipes de campagne de Donald Trump et la Russie durant la présidentielle américaine de 2016, est-il susceptible de relancer les relations entre Moscou et Washington ? En Russie, la question divise.

 

3 avril 2019

L’instrumentalisation politique des Tatars de Crimée

Il y a cinq ans, le 18 mars 2014, la Crimée était rattachée à la Fédération de Russie après avoir été annexée manu militari par celle-ci quelques semaines auparavant. Depuis, la question du sort des Tatars de la péninsule est au cœur de la guerre médiatique que se livrent Kiev et Moscou.

 

18 mars 2019