fbpx

Guiorgui Ougoulava : « Aujourd’hui en Géorgie, être proeuropéen signifie être antirusse. »

Guiorgui Ougoulava, dit Guigui, a 28 ans lorsqu’il participe à la Révolution des Roses aux côtés de Mikheil Saakachvili. En 2005, il devient maire de Tbilissi, poste qu’il occupera jusqu’à ce que l’oligarque Bidzina Ivanichvili ne s’empare du pouvoir en 2012 avec son parti, le Rêve géorgien. Jeté en prison en 2014 pour dilapidation de fonds publics et création d’emplois fictifs, Guigui ressort trois ans plus tard avec la ferme intention de poursuivre sa carrière politique. Il est aujourd’hui secrétaire général de Géorgie européenne, troisième parti le plus populaire du pays. À la veille de l’élection présidentielle qui se déroule ce mercredi 28 novembre, il évoque son rêve d’une Géorgie plus européenne que l’Europe et plus démocratique que la démocratie.

Le Courrier de Russie : Vous étiez membre du Mouvement national uni, le parti majoritaire de l’opposition qui se réclame de Mikheil Saakachvili, aujourd’hui en exil. En 2017, vous fondez avec Davit Bakradze un nouveau parti appelé Géorgie européenne. Pourquoi ?

Guiorgui Ougoulava : Pour des raisons de pluralisme démocratique. 40 % de la population est fortement opposée à Grigol Vachadze, notre ancien ministre des Affaires étrangères, membre du Mouvement national uni, aujourd’hui candidat à la présidence du pays. Nous le soutenons mais en même temps nous marquons notre différence. Nous souhaitons notamment nous détacher de la personnalité dominante de Saakachvili. Nous visons donc une opposition plus institutionnelle, au sein de laquelle les chefs alternent. Un peu comme une équipe de football qui se renouvelle.

LCDR : Des chefs qui se succèdent, avec quel objectif ?

G. O. : Réformer et changer le pays. Je souhaite pouvoir, un jour, vivre dans un pays normal.

LCDR : Un pays normal, qu’entendez-vous par là ?

G. O. : Un pays dans lequel le pouvoir est élu. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Malka Gouzer

Revolution Slider Error: Slider with alias abos-2018-9 not found.
Maybe you mean: 'une' or 'stream' or 'grand-format' or 'test' or 'standard-wp-gallery13' or 'media-carousel-autoplay15'

Vous êtes actuellement hors ligne