Conflit syrien : un nouveau format politique ?

Samedi 27 octobre, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan se sont retrouvés à Istanbul pour évoquer la situation en Syrie. Igor Delanoë, directeur adjoint de l’Observatoire franco-russe de Moscou, revient sur les enjeux de ce sommet. LCDR : Vladimir Poutine veut inclure les Occidentaux dans le processus de reconstruction de la Syrie. Y a-t-il eu des avancées sur ce point ?Igor Delanoë : Pas véritablement. Les déclarations finales donnent l’impression que l’Allemagne, la France, la Russie et la Turquie se sont accordées sur des principes généraux, mais que le sommet n’a abouti à rien de très concret. Sans doute les préoccupations des quatre délégations différaient-elles trop d’emblée.Comme attendu, la question de la reconstruction a été soulevée par la Russie, mais cela ne semblait pas le principal sujet de préoccupation des autres pays. Les discussions ont plus porté sur les réfugiés, malgré des positions divergentes. Pour Paris et Berlin, les réfugiés ont vocation à rentrer chez eux, mais pas dans n’importe quelles conditions. Ankara, de son côté, favorable à un retour des réfugiés,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Julien Braun

Dernières nouvelles de la Russie

Ella Pamfilova : « Les Russes prennent leur destin en main »

Cet été, la présidente de la Commission électorale centrale, Ella Pamfilova, a concentré les critiques de l’opposition « hors-système », qui l’accusait de partialité dans l’examen des dossiers de ses candidats (qui ont tous été refusés). À la fin de septembre, elle a accordé une longue interview à Rossiïskaïa gazeta, dont voici des extraits.

 

7 octobre 2019

L’explosion du travail précaire

La statistique fait froid dans le dos : en Russie, où la population active s’élève à 82 millions de personnes, on compterait seulement entre 15 et 25 millions d’emplois stables, aux conditions de travail (horaires, salaire, protection sociale, etc.) acceptables. Le quotidien Komsomolskaïa Pravda revient sur l’explosion du travail précaire.

 

24 septembre 2019

Macron-Poutine :
Une relation pragmatique

Le lundi 19 août 2019, Emmanuel Macron recevait Vladimir Poutine au fort de Brégançon, dans le Sud de la France. Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe, livre son analyse de la rencontre.

 

20 août 2019