Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Conflit syrien : un nouveau format politique ?

Conflit syrien
un nouveau format politique ?

Samedi 27 octobre, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan se sont retrouvés à Istanbul pour évoquer la situation en Syrie. Igor Delanoë, directeur adjoint de l’Observatoire franco-russe de Moscou, revient sur les enjeux de ce sommet. LCDR : Vladimir Poutine veut inclure les Occidentaux dans le processus de reconstruction de la Syrie. Y a-t-il eu des avancées sur ce point ? Igor Delanoë : Pas véritablement. Les déclarations finales donnent l’impression que l’Allemagne, la France, la Russie et la Turquie se sont accordées sur des principes généraux, mais que le sommet n’a abouti à rien de très concret. Sans doute les préoccupations des quatre délégations différaient-elles trop d’emblée. Comme attendu, la question de la reconstruction a été soulevée par la Russie, mais cela ne semblait pas le principal sujet de préoccupation des autres pays. Les discussions ont plus porté sur les réfugiés, malgré des positions divergentes. Pour Paris et Berlin, les réfugiés ont vocation à rentrer chez eux, mais pas dans n’importe quelles conditions. Ankara, de son côté, favorable à un retour des réfugiés,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter