fbpx

Forum 2018 du club Valdaï : Un exercice convenu et un Vladimir Poutine moins concerné

Comme chaque année, depuis 2003, Vladimir Poutine a participé à la séance plénière du forum annuel du club Valdaï, qui se déroulait du 15 au 18 octobre à Sotchi. Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe, revient pour Le Courrier de Russie sur les enjeux de ce rendez-vous où se côtoient des experts, venus du monde entier, pour discuter du rôle et de la place de la Russie dans le monde.

LCDR : Ce sommet était-il différend des autres ?

Arnaud Dubien : Le club Valdaï existe depuis quinze ans. C’est un exercice auquel le président russe est habitué et qui a quelque chose de convenu. Il ne fallait pas s’attendre à de grandes révélations, et il n’y a pas eu de surprises.

La seule petite nouveauté tenait à la forme prise par les débats. Cette année, il n’y a pas eu de discours liminaire du président russe, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Julien Braun

Dernières nouvelles de la Russie

International

Turkménistan :
le président se refait le portrait

Qui a dit que le temps n’avait aucune emprise sur les régimes autoritaires ? Au Turkménistan, un des pays les plus fermés de l’espace postsoviétique, la population assiste, depuis le début de l’année, à un bouleversement : dans les lieux et les édifices publics, le portrait officiel du bienaimé président Gourbangouly Berdymoukhamedov a changé !Bâtiments administratifs, écoles, hôpitaux, postes de police, gymnases, salles de spectacles, aéroports, partout, le visage de l’homme d’État aux cheveux d’ébène est en train de céder la place à celui, mis à jour, d’un « Protecteur » (Arkadag, le surnom officiel du président) aux tempes grisonnantes. Le nouveau portrait coûte 5 manats (1,25 euro) en grand format, 3 manats (0,75 euro) en petit. L’ancien est désormais en promotion à 4 manats pièce.Voitures blanches et cheveux noirsUn an après l’interdiction (entièrement arbitraire, aucune loi ou décret n’ayant été signé) faite aux automobilistes turkmènes de circuler dans des véhicules de couleur – le Protecteur aurait un faible très prononcé pour le blanc –, […]Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

17 janvier 2019
International

Assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie
Ouverture du procès à Ankara

Le 8 janvier 2019, à Ankara, s’est ouvert le procès de l’assassinat d’Andreï Karlov, ambassadeur de Russie en Turquie tué le 19 décembre 2016. Les vingt-huit accusés sont jugés pour tentative de renversement de l’ordre constitutionnel, participation à une organisation terroriste et meurtre avec préméditation dans le but d’insuffler un sentiment de terreur.La scène et ses images ont fait le tour du monde : le 19 décembre 2016, alors qu’Andreï Karlov achève un discours – retransmis en direct à la télévision turque depuis une galerie d’art contemporain d’Ankara –, un homme portant cravate et costume noirs apparaît en arrière-plan (on pense alors à un garde du corps) et vide posément le chargeur de son revolver automatique dans le dos de l’ambassadeur de Russie en Turquie. Le diplomate, qui participe au vernissage d’une exposition de photographies, s’écroule, tué sur le coup.« Il n’existe qu’une réponse à ce type d’acte : le renforcement de la lutte antiterroriste. […]Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

10 janvier 2019
Politique

La France extrade un ancien haut fonctionnaire russe

Le 3 janvier 2019, la France a extradé vers la Russie l’ancien ministre des Finances de la région de Moscou, Alexeï Kouznetsov, afin qu’il y soit jugé, notamment pour détournement de fonds.« M. Kouznetsov est accusé d’escroquerie, de détournement de fonds et de blanchiment de biens obtenus de manière illicite », précise le ministère russe de la Justice. Le préjudice subi par la région de Moscou, les entreprises de travaux publics régionales et la compagnie d’investissements Mosobltransinvest, victimes d’Alexeï Kouznetsov et de ses complices, s’élèverait à plus de 14 milliards de roubles (180 millions d’euros au cours d’aujourd’hui, près de 400 millions d’euros en 2010).De Moscou à Saint-Tropez, […]Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

7 janvier 2019

Vous êtes actuellement hors ligne