S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

Russie-Ukraine : comment interdire le vent venu de l’Est ?

Russie-Ukraine :
comment interdire le vent venu de l'Est ?

L’Ukraine vient de s’éloigner encore un peu plus de la Russie avec la signature, par le président Petro Porochenko, d’un décret rompant un traité d'amitié signé par les deux pays en 1997. Dès le lendemain de sa publication, le parlement régional de Lviv a adopté un moratoire interdisant les produits culturels russes dans cette région située à l’ouest de l’Ukraine, près de la frontière polonaise.Les élus du parlement régional de Lviv ont examiné la question de l’interdiction des produits culturels russes au cours de leur rentrée parlementaire. Sur 61 députés présents, 57 se sont prononcés en faveur du projet. Le moratoire interdit principalement la diffusion de la musique pop russe dans les lieux publics ainsi que les concerts d’artistes russes, a précisé le député Iouri Vizniak à l’issue du vote.
« Même les plus fidèles alliés de Kiev ont critiqué cette tentative de dérussification culturelle de l'Ukraine. »
La Rada suprême (parlement ukrainien) étant la seule habilitée à adopter des lois en Ukraine, cette décision fait uniquement office de recommandation. Les députés de Lviv n’ont pas encore décidé du montant des amendes infligées aux contrevenants, pas plus que du mécanisme d’introduction de l’interdiction. Ils ont toutefois chargé l’administration locale de « créer un groupe de travail pour informer la population » et ont recommandé l’adoption d’une décision similaire à la Rada suprême afin que la question soit soulevée à l’échelle nationale.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Anastasia Stanko

L’affaire Novitchkov: imbroglio ukraino-(russo)-iranien

Andreï Novitchkov, marin ukrainien détenu en Iran, risque la peine capitale pour « homicide volontaire», suite à la mort d’un matelot iranien. Téhéran propose à Kiev d’échanger Novitchkov contre Ali Djadouï, un scientifique iranien condamné en Ukraine à onze ans de prison pour espionnage.

 

17 juillet 2018