Saint-Pétersbourg : la rencontre de l’espoir

Les 24 et 25 mai, la capitale du Nord accueillera une nouvelle édition de son forum économique annuel. Ce rendez-vous est d’ores et déjà qualifié de « Davos russe » en raison de son haut niveau de représentation et de la qualité de ses débats. La liste des participants étrangers est impressionnante : le président Emmanuel Macron (il s'agit de sa première visite en Russie en tant que chef d’État), le Premier ministre japonais Shinzo Abe, la directrice du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde... Au premier abord, cette édition ne se distingue en rien des précédentes, mais à y regarder de plus près, on constate une différence de taille : le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) coïncide avec des changements majeurs dans la politique étrangère russe.Le forum a pour thème central la création d’une économie de la confiance. « Le président [Poutine] a défini son objectif : augmenter les rythmes de croissance de l’économie russe afin qu’ils soient supérieurs aux rythmes mondiaux moyens », a déclaré Maxime Orechkine, ministre du Développement économique. Cette tâche difficile exige le développement systémique des infrastructures et des possibilités d’exportations ainsi que la création de nouveaux instruments de financement. Mais tout cela sera insuffisant si « la confiance entre la population, les entreprises et l’État ne s’améliore pas », a précisé le ministre.

Des projets très ambitieux

Autrement dit, Vladimir Poutine a ordonné au gouvernement de faire de la Russie une des cinq plus grandes économies mondiales. Pour un pays où, selon les données officielles, plus de 20 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté (c’est-à-dire dont les revenus sont inférieurs au minimum vital),

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Nominations à la tête de l’UE :
Moscou jugera sur pièces

Au terme de plusieurs jours d’âpres discussions, les chefs d’État et de gouvernement des vingt-huit membres de l’Union européenne se sont accordés sur les nominations aux postes clefs de l’institution. À Moscou, les réactions sont plutôt réservées.

 

10 juillet 2019

L’affaire Ivan Golounov :
un tournant politique

Accusé de trafic de drogue et arrêté le 6 juin dernier, le journaliste d’investigation Ivan Golounov a été libéré cinq jours plus tard. Une décision sans précédent, prise dans l'urgence par le Kremlin, et qui répond à l'ampleur de l'indignation suscitée par l'affaire dans la société russe.

13 juin 2019

Forum économique de Saint-Pétersbourg
Les investisseurs aiment le calme

Les affaires aiment la discrétion, le calme et la sérénité. Les bons entrepreneurs le savent : le commerce s’épanouit uniquement quand le temps est au beau. Si un pays veut attirer des investisseurs, il doit émettre des signaux positifs.

6 juin 2019