fbpx
Xi Jinping et Vladimir Poutine. Crédits : Youtube

Timofei Bordatchev : La Russie ne deviendra pas le junior partner de la Chine

La Chine a présenté à Astana (Kazakhstan) en septembre 2013 son projet de nouvelle Route de la soie. Elle met en avant le caractère « gagnant-gagnant » de ce projet qui, selon le ministère chinois des Affaires étrangères apportera « paix, coopération et bénéfice commun ». Mais qu’en pense la Russie ? Timofeï Bordatchev, directeur de programme au Club de discussion Valdaï, revient sur la vision russe de la Route de la soie.

Le Courrier de Russie : La Route de la soie apportera-t-elle des bénéfices économiques conséquents à la Russie ?

Timofeï Bordatchev : La ceinture économique de la Route de la Soie a des implications sur tout le continent eurasien. Du point de vue économique mais aussi politique, il a été décidé que la Russie ne participerait pas au projet One Belt One Road (OBOR) initié et mené par la Chine. La Russie a préféré signer un accord de coopération avec la Chine. Cependant elle est favorable au projet de Route de la soie qui prévoit des investissements, donc un développement de l’Asie centrale. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

Richard Sourdot