« Tiens-toi prête, Russie ! Les missiles arrivent »

Donald Trump a, semble-t-il, pris la décision de lancer des missiles sur des sites militaires syriens, en réaction à l’attaque chimique du 7 avril survenue dans la ville syrienne de Douma (Ghouta orientale). Une attaque dont l’Occident accuse l’armée de Bachar el-Assad. « Tiens-toi prête, Russie ! Les missiles arrivent », a écrit le président américain sur son compte Twitter.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Dans le cadre de ces « représailles » annoncées par Washington, un groupe aéronaval de l’US Navy, conduit par le porte-avion Harry Truman, se dirige actuellement vers le golfe Persique. Moscou réfute les accusations à l’encontre du régime de Bachar el-Assad, son principal allié au Proche-Orient, et affirme qu’elle n’hésitera pas à « réagir rapidement » si des militaires russes ou syriens sont blessés au cours de l’attaque américaine. Depuis la fin de la « guerre froide », jamais le risque de confrontation militaire directe entre la Russie et les États-Unis n’a été aussi élevé. Plusieurs analystes comparent déjà la crise syrienne à celle des missiles de Cuba.

« Je suis prêt à attendre jusqu’à ce que l’enfer gèle»

À l’automne 1962, l’URSS et les États-Unis sont au bord de la guerre nucléaire à cause de Cuba. Dans le cadre de l’opération secrète Anadyr, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Boris Iounanov